http://www.fides.org

Europa

2004-11-11

EUROPE - Ouverture à Rome du Symposium des Episcopats Européen et Africain : « Un événement historique… un Symposium comportant un vaste horizon pastoral ».

Rome (Agence Fides) - « Ce n’est pas une exagération de décrire cette rencontre comme événement historique. C’est en effet la première fois que les Associations des Conférences Episcopales européennes et africaines organisent une Rencontre formelle de ce genre », déclare Mgr John Onaiyekan, Archevêque de Abuja au Nigéria, et Président du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM), dans son discours de bienvenue aux participants au Symposium des Episcopats Africain et Européen qui s’est ouvert le 10 novembre à Rome. Il est organisé par le Conseil des Conférences Episcopales d’Europe (CCEE) et par le SCEAM, avec le parrainage de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, et a pour thème « Communion et solidarité entre l’Afrique et l’Europe ».
« Ce Symposium est né en réponse à un phénomène profondément ressenti en Afrique et en Europe, rappelle le Prélat. Nous vivons des temps provocants et pleins de problèmes, qui requièrent des stratégies nouvelles et de nouvelles approches. Tel est le sens de l’invitation de notre Saint-Père le Pape Jean Paul II : ‘Duc in altum’ - invitation à jeter les filets dans des eaux plus profondes, à essayer de nouvelles choses, à être audacieux, créatifs et innovateurs ». Après avoir parcouru l’histoire des relations entre l’Afrique et l’Europe, qui remontent à une lointaine antiquité, et en particulier l’histoire de l’Eglise en Afrique, Mgr Onaiyekan a déclaré : « Dans le monde nouveau où nous vivons, nous avons découvert le besoin de nouvelles relations fondées sur la confiance mutuelle, la communion et la solidarité. A partir du Concile Vatican II, l’Eglise d’Afrique a pris progressivement la place d’enfant adulte parmi les autres Eglises sœurs dans le monde. Les Eglises d’Europe et d’Afrique se sont rencontrées à plusieurs reprises, et ont instauré des relations réciproques dans ce contexte ecclésial mondial, spécialement à l’occasion des Synodes des Evêques, et lors de rencontres collégiales de ce genre ».
Il y a trois attentes de cette rencontre, du point de vue africain, souligne le Président du SCEAM : consolider la solidarité organique pastorale entre l’Eglise d’Afrique et l’Eglise d’Europe, avec un enrichissement mutuel ; trouver des voies plus efficaces pour évangéliser les structures de relation entre les deux continents ; accord sur des plans, des structures et des programmes pour l’avenir, afin que ce qui commence avec le Symposium puisse se poursuivre au long des années. Mgr Amédée Grab, Evêque de Coire en Suisse, et Président du CCEE, dans son discours d’introduction a déclaré : « Ce Symposium est un nouveau pas dans la communion entre les Eglises des deux continents, mais il s’insère dans une longue et riche histoire de rencontres et de collaborations. Il suffit de penser à l’activité missionnaire ou aux projets et rencontres que plusieurs Conférences Episcopales d’Afrique et d’Europe ont régulièrement ».
Mgr Grab a présenté ensuite l’articulation des différentes journées et des questions que l’on abordera durant les trois jours de travail : « Les travaux commencent avec une réflexion de fond sur la situation culturelle, sur la vision de l’homme, sur la conception des rapports sociaux, sur la situation de l’évangélisation, qui caractérisent aujourd’hui l’Europe et l’Afrique. Cette réflexion devra guider tous les travaux du Symposium, pour pouvoir discerner ensemble, de manière non superficielle, et non répétitive, quel échange original de dons ou d’aides réciproques sont possibles entre les Eglises des deux continents ». La deuxième journée est consacrée au thème de la collaboration, en partant d’une réflexion de fond sur ses fondements théologiques - ecclésiologiques et anthropologiques. La dernière journée du Symposium a comme titre : ‘Coresponsabilité pour une Eglise renouvelée dans son service au monde’ ». Le matin, il est prévu une Messe concélébrée dans la Basilique Saint-Pierre, et l’audience du Pape Jean Paul II. Dans l’après-midi, une table ronde comprenant des expériences déjà encours entre l’Europe et l’Afrique, donnera des signes d’espérance et des élans pour une Eglise qui décide de marcher toujours plus ensemble. Le dernier thème « Afrique et Europe ensemble pour la communauté mondiale des peuples » ouvrira l’horizon sur la tâche que l’Eglise d’Europe et d’Afrique ont vis-à-vis du monde entier. (S.L.)
(Agence Fides, 11 novembre 2004, 53 lignes, 702 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network