http://www.fides.org

Oceania

2004-11-11

OCEANIE / AUSTRALIE - L’Eglise est contre l’avortement qui tue plus de 100.000 enfants par an en Australie : intervention de l’Archevêque de Melbourne

Melbourne (Agence Fides) - « Les êtres humains, qu’ils soient jeunes ou âgés, ont le même droit à la vie. L’Eglise catholique s’est toujours distinguée pour la protection de la vie humaine dès sa conception. Avorter signifie mettre fin à une vie humaine dans le sein maternel : c’est un fait qui est prouvé aussi par des analyses scientifiques et photographiques » : telles sont les paroles de l’Archevêque de Melbourne, Mgr Denis James Hart, dans le débat qui s’est rouvert en Australie sur la question de l’avortement.
La question a été relancée récemment sur la scène politique par le Ministre de la Santé, M. Rony Abott qui a publié des données selon lesquelles il y a 100.000 cas d’avortement par an dans le pays ; il a remis en cause les aides et l’assistance médicale de l’Etat due aux femmes qui veulent avorter.
Le débat a suscité plusieurs positions ; des hommes politiques ont souhaité une réduction du nombre des avortements, mais sans toucher « le droit de choix de la femme enceinte ». Sur cette question, l’Archevêque de Melbourne a pris position, en soulignant que la discussion s’était concentrée sur la compréhension légitime vis-à-vis de la femme et de ses problèmes, mais que l’on ne pouvait ignorer d’autre part les droits de l’enfant à naître « contrepartie silencieuse ». « En tant que société, a déclaré l’Archevêque, nous devons réfléchir de manière plus approfondie et plus clairement sur la question du début, de la valeur et de la fin de la vie humaine ».
Sur cette question, s’est prononcé aussi le Premier Ministre M. John Howard, réélu depuis peu ; il a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de proposer une modification à la législation en vigueur sur l’avortement en Australie. Ces dernières années, le Pays, où l’avortement a été interdit pendant des années par la loi, a mis en route un processus de légalisation de l’avortement. En 2002, la région de la Capitale, Canberra, a été la première à légaliser l’avortement avec le vote favorable du Parlement local. Précédemment, l’avortement était admis seulement dans les cas de danger pour la vie de la mère. (P.A.)
(Agence Fides, 11 novembre 2004, 29 lignes, 378 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network