OCEANIE/AUSTRALIE - Transformation d’un centre de spiritualité en lieu d’accueil pour les évacués suite aux inondations

vendredi, 18 mars 2011

Sydney (Agence Fides) – L’Home Fund des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) australiennes a récemment subventionné un nouveau centre de spiritualité pour les aborigènes évacués dans la région reculée de l’East Kimberley, en Australie occidentale après que leurs habitations aient été détruites suite aux inondations improvises. Selon un communiqué des OPM australienne reçu par l’Agence Fides, les fortes pluies du 13 mars dernier qui ont précédé les inondations, ont transformé les communautés aborigènes de Gija et Warmun en un torrent de boue. De nombreuses habitations ont été détruites alors que d’autres sont totalement inhabitables. Les pluies ont endommagé fortement l’école catholique voisine dénommée Ngalangangpum (« Mère et enfant »), inondé les jardins, les édifices scolaires et l’habitation des trois Sœurs de Saint Joseph à l’intérieur du complexe scolaire. Cinq cent personnes ont été évacuées et nombre d’entre elles ont trouvé refuge au Mirrilingki Spirituality Centre (Centre de retraites de Warnum). L’Evêque du Diocèse de Broome, S.Exc. Mgr Chris Saunders, a fait état de sa solidarité et de son soulagement pour le fait que l’inondation n’ait provoqué ni blessés graves ni morts. L’Evêque a également ajouté que les inondations continuent à isoler les routes de Warnum et que grâce aux hélicoptères, de nombreuses personnes ont été transférées provisoirement dans les villes de Halls Creek et Kununurra. « Il s’agit d’un désastre énorme. De nombreuses familles ont été séparées. C’est un vrai transfert social pour eux qui ont tout perdu » a déclaré Mgr Saunders. Au travers du Home Mission Fund, les OPM australiennes soutiennent les activités et les programmes du Diocèse de Broome. Le Centre de spiritualité Mirrilingki de Warmun offre une formation religieuse, la possibilité de groupes de travail et de dialogue avec les indigènes et se trouve en mesure d’accueillir les familles et les groupes y compris pendant de longues périodes. (AP) (Agence Fides 18/03/2011)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network