http://www.fides.org

Asia

2010-12-04

ASIE/PAKISTAN - Le Ministre Bhatti à Fides: « Mon engagement en faveur de la justice se poursuit »

Islamabad (Agence Fides) – Le Ministre chargé des Minorités religieuses, Shabhaz Bhatti, ne se laisse pas décourager ni impressionner par les nouvelles menaces des groupes terroristes : « Ma mission en faveur de la justice, des droits de l’homme et de la défense des minorités se poursuivra. J’ai confiance en Dieu » déclare-t-il dans un entretien à chaud, accordé en exclusivité à l’Agence Fides.
Monsieur le Ministre, vous avez entendu les nouvelles menaces des groupes terroristes proférées à votre encontre ?
Les menaces et les tentatives d’intimidation se succèdent. J’en prends toujours connaissance avec préoccupation mais la mission de ma vie est de protéger la liberté religieuse, les droits des minorités, la justice et l’égalité : je continuerai à le faire sans hésitation. Je poursuivrai mon engagement malgré les proclamations de certains groupes qui, par ailleurs, sont hors la loi et nuisent à l’image du pays.
Aujourd’hui, vous menez une vie de reclus. Comment vous sentez-vous ?
Malheureusement, qui comme moi s’engage dans ce secteur finit dans le collimateur des extrémistes. Nombreux sont ceux qui l’ont payé de leur vie. Plus que dans les gardes du corps, je crois en la protection de Dieu, je crois en son aide et je m’en remets à la Providence.
Comment réagira le gouvernement du Pakistan aux menaces croissantes ?
Le gouvernement et le Président du Pakistan ne permettront pas au terrorisme de prospérer et de conditionner la vie du pays, de la société, l’Etat de droit, la stabilité. Le Président Zardari a fait preuve d’une grande attention et de sensibilité envers les problèmes des minorités et, malgré les pressions, il a exprimé sa volonté claire de revoir la loi sur le blasphème.
Vous croyez que le cas d’Asia Bibi sera influencé par les pressions des groupes radicaux ?
Je ne crois pas que cela arrivera. Les institutions ne se font pas intimider. La justice, le droit et la liberté ne sont pas aux mains des groupes radicaux.
Comment procède le cas d’Asia Bibi ?
Aujourd’hui, la procédure judiciaire, qui en est au stade de l’appel, se poursuit. Nous faisons confiance à la justice et au fait son innocence – que j’ai pu vérifier et noter dans le rapport que j’ai remis au Président Zardari – sera démontrée. Entre temps, nous garantiront toute la protection nécessaire à Asia et à sa famille.
Quand commenceront les travaux de la Commission pour la révision de la loi ?
Nous sommes en train de choisir les leaders que le Président Zardari nommera dans les prochains jours et nous débuterons bientôt les réunions. Nous sommes optimistes quant au succès de cette Commission. Les obstacles sont constitués par les groupes islamiques radicaux qui veulent semer la haine, polariser le pays, y porter l’instabilité en utilisant des prétextes religieux. Mais je vois de bons espoirs en ce qui concerne la convergence sur certains points qui servent à prévenir les abus commis au nom du blasphème. La proposition de révision présentée au Parlement par Sherry Rehman est, elle aussi, une aide valide. Je crois que devra être recherché une vaste entente au sein de l’Assemblée.
Vous voulez dire quelque chose au Saint-Père qui a lancé un appel en faveur d’Asia Bibi ?
Je suis profondément croyant et les paroles du Pape sont très importantes pour ma vie. Je le remercie pour sa proximité et pour la solidarité qu’il a exprimé à l’égard des chrétiens du Pakistan. Son réconfort m’encourage à témoigner la foi dans ma vie, malgré les difficultés. Je demande au Saint-Père et à tous les fidèles du monde de prier pour moi. (PA) (Agence Fides 04/12/2010)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network