ASIE/YEMEN - La malnutrition infantile continue d’augmenter dans les zones de conflit

samedi, 6 novembre 2010

Sanaa (Agence Fides) - Les agents de santé locaux sont alertés par le niveau de la malnutrition infantile qui frappe le nord du gouvernorat de Saada Health, en particulier dans les districts les plus touchés par les conflits armés. Un rapport du ministère de la Santé Publique et de la Population, soutenu par l'UNICEF, montre que près de la moitié des 26.246 enfants entre 6 et 59 mois soumis à des contrôles dans cinq districts de l'ouest de Saada souffrent de malnutrition globale aiguë (GAM). Dans une région, trois enfants sur quatre souffrent de malnutrition. En tout, 17% des enfants suivis souffrent de malnutrition aiguë sévère [SAM] et 28% de malnutrition aiguë modérée. Selon le représentant de l'UNICEF au Yémen, la malnutrition est la principale cause de décès chez les enfants dans le pays, et cette situation inquiétante pourrait être désastreuse pour les enfants de Saada. Avec l'approche de l'hiver, des milliers d'enfants sont en danger sérieux si les précautions appropriées ne sont pas observées immédiatement. Dans tout le Yémen, 15% des enfants de moins de 5 ans souffrent de GAM, mais les conflits prolongés à Saada entre les forces gouvernementales et les rebelles Houthi-led Shia semblent avoir aggravé la situation dans le nord. La GAM et la SAM sont les principaux indicateurs utilisés dans les études sur la nutrition. L'aide alimentaire ne suffit certainement pas, mais les affrontements qui ont lieu depuis 2004 ne sont pas la seule cause. Dans les zones rurales du Yémen il manque la connaissance de ce qu’est un régime alimentaire adéquat, ainsi que des installations sanitaires adéquates ; beaucoup d'enfants arrivent à l'hôpital dans un état avancé de malnutrition. (AP) (Agence Fides 6/11/201 ; 19 lignes, 276 mots)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network