http://www.fides.org

Asia

2010-10-11

ASIE/TIMOR ORIENTAL - “Trop” de séminaristes et une “récolte de pierres” : les défis du mois missionnaire

Dili (Agence Fides) - Boom des vocations au Timor oriental : dans le petit pays asiatique à majorité catholique, l'Eglise locale se réjouit de la croissance exponentielle des séminaristes, qui dépasse les prévisions les plus optimistes. Ainsi que l'Eglise locale l’a rapporté à l'Agence Fides, le Grand Séminaire de St Pierre et Paul à Dili a aujourd'hui peine à loger les 126 séminaristes qui terminent leurs études et on pense déjà à adapter les structures pour donner un espace suffisant à tous les jeunes afin qu’ils puissent écouter les conférences, étudier, partager les repas, exercer les loisirs. C'est pourquoi les Œuvres Pontificales Missionnaires, en particulier en Australie, ont lancé un projet de soutien pendant le mois missionnaire, pour aider la formation de nouveaux prêtres, des dirigeants de l'église et des missionnaires au Timor oriental. Avec le séminaire qui fonctionne très bien, les ordinations sacerdotales sont en plein essor : 36 entre 2006 et 2008. L'Église du Timor oriental a toujours été un symbole de courage, de force et d’espoir, et joue encore un rôle clé dans la reconstruction morale, civile et sociale d'une nation dévastée par un conflit qui a conduit à l'indépendance après le référendum de 1999, et qui a dû repartir de zéro pour construire l'ensemble du système et des structures étatiques. Pour cette raison la population, composée à 75% de jeunes de moins de 30 ans, continue à voir dans l'Église catholique un solide point de référence et un “refuge sûr” pour la recherche de l’identité. C’est ce qu’on voit chez les jeunes à la recherche de pierres pour les fondations d'une nouvelle église qui sera construite dans le village de Ossu, juste au sud de Baucau. Dans la paroisse de Sainte Thérèse, qui couvre un territoire de plus de 20 000 fidèles, le p. Tiago Soares da Costa, curé local depuis trois ans, a vu croître de façon exponentielle la participation à la messe du dimanche et aux activités pastorales : dans la petite église actuelle cependant, seules 150 personnes peuvent entrer, alors que, à l'occasion des célébrations liturgiques, des milliers de fidèles s’entassent à l’extérieur de l'édifice, sans même un système de sonorisation adéquate. Pour cette raison, le P. Tiago a commencé “la récolte de pierres” et d’offrandes pour la construction d'une nouvelle église, et les fidèles répondent avec enthousiasme à cette initiative. Le P. Tiago poursuit sa démarche et est soutenu par les Œuvres Pontificales Missionnaires de l'Australie, qui ont mis en première ligne les projets d'aide au Timor oriental durant e mois missionnaire. (PA) (Agence Fides 10/11/2010 ; 28 lignes, 421 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network