EUROPE/ALLEMAGNE - « Promouvoir de nouvelles formes de pastorale missionnaire en regardant les signes des temps » dit le directeur du bureau pour la pastorale missionnaire

vendredi, 24 septembre 2010

Fulda (Agence Fides) – Dans le cadre de leur assemblée plénière qui s’est déroulée du 20 au 23 octobre à Fulda, les évêques allemands ont tracé un premier bilan du travail effectué par le nouveau Bureau pour la pastorale missionnaire, dont le siège est à Erfurt (Allemagne) et qui a commencé son activité il y a quelques mois, au début de l’année 2010 (cf. Agence Fides 14/01/2010). Dans une interview rapportée par le site Internet de la Conférence épiscopale allemande (Deutsche Bischofskonferenz, DBK) “katholisch.de”, le directeur du nouveau bureau, Hubertus Schönemann, parle de six nouvelles tâches de la pastorale missionnaire dans un monde qui change rapidement. Par définition, son bureau s’occupe « de la promotion et du développement du témoignage de l’Eglise dans le monde présent », que Schönemann appelle « un objectif à long terme, qui ne peut être atteint en quelques mois, dès lors que nous nous occupons de questions centrales, comme l’identité de l’Eglise et la pastorale qui en résulte pour aujourd’hui et pour demain ».
Comme priorité pour pouvoir remplir sa mission de manière efficace, Shönemann souligne : « Nous devons faire converger et développer la communication en matière d’évangélisation et de pastorale missionnaire. Pour cela nous cherchons aussi à comprendre les tendances actuelles dans la société d’aujourd’hui… en promouvant et en accompagnant de nouvelles formes de pastorale missionnaire, en regardant ‘les signes des temps’, comme les appelle le Concile Vatican II ». Sur le rôle d’Internet pour la pastorale missionnaire, Schönemann souligne qu’« Internet est le moyen de communication le plus important de l’ère post-moderne et sera toujours le plus important. Avec notre bureau nous voulons soutenir et encourager les diocèses et les ordres religieux à se familiariser avec cet instrument. Nous avons déjà aujourd’hui sur Internet des offres très intéressantes de la part de l’Eglise ».
Enfin, Shönemann met l’accent sur l’attention des évêques allemands pour la pastorale missionnaire : « Le fait qu’ils s’occupent aussi de ce sujet, dans le cadre de leur assemblée plénière, montre qu’ils lui donnent beaucoup d’importance. Il est important que l’Eglise suive sans crainte les développements actuels de la société pour pouvoir répondre à son appel missionnaire même à l’avenir. A long terme le but doit être la promotion de formes renouvelées de la pastorale de l’Eglise pour pouvoir témoigner de l’Evangile de Dieu, qui à travers Jésus-Christ s’est fait proche des hommes, en tournant son regard vers les hommes et les femmes d’aujourd’hui ». (MS) (Agence Fides, 24/09/2010 Lignes 34 Mots 431)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network