VATICAN - AUDIENCE DU PAPE AUX PARTICIPANTYS AUX VOYAGES APOSTOLIQUES : « DEPUIS LE JOUR DE MON ELECTION COMME EVEQUE DE ROME A RETENTI AU PLUS PROFOND DE MOI LE COMMANDEMENT DE JESUS : <> (Mc 16,15) »

vendredi, 13 juin 2003

Rome (Agence Fides) – « Le centième voyage qui vient de se terminer me donne l’occasion de renouveler mes remerciements émus à la Providence divine qui m’a accordé de réaliser ce projet pastoral important. En effet, depuis le jour de mon élection comme Evêque de Rome, a retenti au plus profond de moi, avec une intensité et une urgence particulières, le commandement de Jésus : <<allez dans le monde entier et prêchez l’Evangile à toutes les créatures >> ». Le jeudi 12 juin, le Pape Jean Paul II a reçu en audience spéciale les participants aux Voyages apostoliques, à l’occasion du 100° voyage, et a souligné cet « exercice spécifique du ministère qui est propre au Successeur de Pierre… j’ai ressenti le devoir pour moi d’imiter l’Apôtre Pierre qui <<allait rendre visite à tous>> pour confirmer et pour consolider la vitalité de l’Eglise dans la fidélité à la Parole et dans le service de la vérité ; pour <<dire à tous que Dieu les aime, que l’Eglise les aime, que le Pape les aime ; et pour recevoir d’eux aussi, l’encouragement et l’exemple de leur bonté, de leur foi>> ».
Le Saint-Père a souligné ensuite que, dans tous ses voyages, il avait pu « partager avec les Evêques ses frères, leurs problèmes et leurs soucis pastoraux », et qu’il lui avait été possible « de connaître de plus près la vie des communautés chrétiennes dans les différents continents, leurs attentes, leurs difficultés, leurs souffrances et leurs joies ». Sur le visage des jeunes, il a vu aussi « une génération prête à suivre avec générosité le Christ et à construire la civilisation de l’amour… Poussé par la conviction que <<l’homme est la voie première et fondamentale de l’Eglise>> j’ai voulu rencontrer aussi les frères des autres Eglises et Communautés ecclésiales, mais aussi les fidèles du judaïsme, de l’islam, et des autres religions, pour réaffirmer avec conviction l’engagement concret de l’Eglise pour la reconstruction de la pleine unité entre les chrétiens, mais aussi son ouverture au dialogue et à la collaboration avec tous pour l’édification d’un monde meilleur ». Enfin, le Saint-Père a confié à Dieu Tout-puissant tout ce qui avait été semé durant ces 100 voyages apostoliques : « Je prie afin que, par sa grâce, puisse naître une moisson abondante pour le bien de l’Eglise et du monde ». (S.L.)(Agence Fides, 13 juin 2003, 35 lignes, 451 mots)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network