AFRIQUE / MOZAMBIQUE - Maputo : situation calme, mais la protestation pourrait exploser à nouveau

lundi, 6 septembre 2010

Maputo (Agence Fides) - “C'est une situation qui évolue chaque jour et il n'est donc pas possible pour le moment de faire des prévisions” dit à Fides une source de l'Eglise de Maputo, capitale du Mozambique, où ces derniers jours ont eu lieu de graves affrontements entre policiers et manifestants, qui protestaient contre la forte hausse des prix (cf. Fides 2 et 3/9/2010). Selon le dernier bilan officiel, les violences auraient fait 10 morts et 450 blessés.
“À l'heure actuelle la situation est calme, mais de nouvelles manifestations ont été annoncées pour aujourd'hui et demain”, explique la source de Fides. “Dans le centre de Maputo la vie est revenue à la normale, les magasins sont ouverts, le trafic a repris à un rythme presque normal. Mais les forces de l’ordre sont déployées en force dans les régions périphériques, les plus pauvres de Maputo, où la protestation a éclaté”. La police a arrêté au moins six personnes accusées d'avoir envoyé des messages SMS pour inciter à la protestation. “Il semble en effet qu'il n’y ait pas un groupe précis qui aurait organisé les manifestations, mais qu’elles soient parties du bas, par une sorte de bouche à oreille transmis par les messages envoyés sur les téléphones mobiles”, a déclaré la source de Fides. “Nous ne pouvons pas exclure qu’il y ait d’autres protestations, car les gens sont déçus par la réponse du gouvernement qui a déclaré qu’il n’entend pas diminuer les prix du pain et de l'électricité, en raison de la situation économique internationale, et il a même invité la population à travailler davantage”.
"Il y a eu des émeutes dans d'autres villes du Mozambique (en particulier à Chimoio), mais ce furent des incidents mineurs. Demain, 7 septembre, fête nationale en souvenir des Accords de Lusaka, il y aura une cérémonie officielle en présence du Chef de l'État. On craint des manifestations et pour cette raison il est prévu une forte présence policière”, a déclaré la source de Fides. Le 7 septembre 1974 ont été signés à Lusaka (Zambie) les accords qui ont mis fin à la guerre de l'indépendance du Mozambique vis-à-vis du Portugal et ils ont ouvert la voie à l'indépendance nationale, proclamée le 25 juin 1975. Par la suite le Mozambique a sombré dans une guerre civile dramatique qui s'est terminée en 1992. Depuis lors, le pays a fait d'importants progrès économiques mais qui ne sont pas encore suffisants pour faire sortir une grande partie de la population de la pauvreté. (L.M.) (Agence Fides 9/6/2010 ; 29 lignes, 413 mots)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network