http://www.fides.org

Africa

2010-07-19

AFRIQUE/TOGO - De nouveaux services de pédiatrie et de néonatologie à l’hôpital d’Afagnan, la zone la plus pauvre du pays

Afagnan (Agence Fides) – Les nouveaux services de pédiatrie et de néonatologie seront bientôt achevés et dotés des équipements nécessaires à l’hôpital Saint-Jean de Dieu Fatebenefratelli à Afagnan au Togo, ayant récemment obtenu la reconnaissance de l’Ambassadeur de la Santé de l’Organisation Mondiale de la Santé. D’après un communiqué de l’ordre religieux, le secteur pédiatrique et néonatal de l’hôpital s’occupe actuellement de plus de 200 enfants et nouveaux-nés et assiste plus de 2000 accouchements par an. On estime que plus de 6000 enfants auront besoin des soins proposés par les nouveaux services. Les travaux, d’après les prévisions, seront terminés avant la fin de cette année pour offrir une aide plus efficace à la population d’Afagan, une des zones les plus pauvres du Togo. L’hôpital d’Afagnan se situe à environ 90 km de la capitale, Lomé. C’est en 1961 que la Province religieuse Lombardo-vénétienne des Fatebenefratelli a décidé qu’il voie le jour, dans une zone de 100.000 habitants, la plus pauvre d’après les autorités locales. Celle-ci est durement touchée par de graves pathologies, comme le VIH et la malaria. Aujourd’hui la structure dispose de 269 lits. Pour la seule année 2008, on compte environ 15.000 patients assistés, parmi lesquels 8.500 hospitalisés. Le personnel actuellement en service est formé de 202 laïcs et de 17 religieux et religieuses. Il ne reçoit aucune contribution de l’Etat, mais seulement le soutien économique de la Curie Générale et de la Province lombardo-vénétienne de l’Ordre Religieux, et la contribution des associations. Le coût des soins pour un malade hospitalisé est de 2000 F CFA (environ 3 euros pour les soins médicaux, 3 repas et autres services). Il est difficile pour les malades de prendre en charge ces frais, ainsi plus de 15% d’entre eux, privés de toute ressource, sont soignés gratuitement. (AP) (Agence Fides 19/7/2010 ; 24 lignes, 313 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network