http://www.fides.org

Africa

2004-10-05

AFRIQUE - Arrêter la diffusion des armes légères en Afrique. Les représentants de 39 pays africains en discutent en Ouganda

Kampala (Agence Fides) - Réduire la diffusion des armes légères en Afrique sub-saharienne. C’est ce que se proposent les Ministres de la Défense et les Responsables de la Sécurité de 39 Pays africains réunis à Kampala, Capitale de l’Ouganda. La Rencontre, d’une durée de 5 jours, est organisée par « l’Africa Center for Strategic Studies », une Organisation Non Gouvernementale qui a son siège à Washington. Avec les représentants africains, il y a aussi des experts venus des Etats-Unis et de plusieurs pays d’Europe.
Dans son discours d’ouverture, le Président de l’Ouganda M. Yoweri Museveni, a souligné que les violences commises avec les armes légères avaient contribué d’une manière importante à accroître la pauvreté en Afrique. « Il existe un lieu étroit entre la diffusion de ces armes et la pauvreté » a remarqué le Président de l’Ouganda. L’ambassadeur des Etats-Unis à Kampala, a déclaré : « Les armes légères sont responsables de destructions de masse en Afrique ».
L’agence Fides a publié au mois de juillet un vaste dossier sur la diffusion des armes légères en Afrique, dans lequel elle soulignait le rôle de la criminalité organisée dans la diffusion des armes légères en Afrique.
D’après une étude de la Communauté des Etats Sahélo Sahariens, présentée à la fin du mois de septembre à Cotonou au Bénin, « cinq millions de personnes ont été tuées depuis 1994 en Afrique à cause des armes légères. 90% des victimes étaient des civils, dont 80% environ étaient des femmes et des enfants. (L.M.
(Agence Fides, 5 octobre 2004, 25 lignes, 280 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network