http://www.fides.org

Sciences et Medecine

2004-09-27

EUROPE / GRANDE BRETAGNE - Alerte à la vache folle : le Ministère britannique de la Santé met en garde contre les transfusions

Rome (Agence Fides) - Des milliers de personnes, en Grande Bretagne, par des transfusions de sang, pourraient être exposées à une nouvelle variante du mal de Creutzfeldt Jacob, suspecté d’être la forme humaine de l’encéphalopathie bovine spongiforme (BSE), c’est-à-dire de « la maladie de la vache folle ».
C’est ce qu’a déclaré le Ministère britannique de la Santé, qui a voulu informer les 6.000malades qui ont reçu des transfusions de sans en Grande Bretagne en 1999. Pour l’instant, le risque que ces personnes puissent développer la maladie est extrêmement bas. Toutefois, il y a un précédent. Au mois de décembre dernier, un malade qui aurait contracté le mal suite à une transfusion de sang, est mort dans le pays.
Les hémodérivés considérés comme responsables de cette nouvelle variante ont été recueillis par des dons de sang faits par des personnes qui sont mortes ensuite de cette maladie incurable.
La Grande Bretagne a exporté des produits sanguins qui pourraient être contaminés, dans au moins 11 Pays : Irlande, Brésil, Emirats Arabes Unis, Inde, Turquie, Brunei, Egypte, Maroc, Oman, Russie et Singapour.
Le nombre des victimes de la forme humaine de la maladie de la vache folle en Grande Bretagne a été de 141 à 143 en neuf ans, alors que, d’après des études plus récentes, 3.800 personnes pourraient tomber malades dans les prochains mois. Le nombre total des décès dans le monde est estimé à 150 environ. (A.P.)
(Agence Fides, 27 septembre 2004, 23 lignes, 256)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network