http://www.fides.org

intention missionnaire

2004-09-27

Octobre 2004 : « Pour une présence croissante et toujours plus qualifiée des catholiques dans la vie nationale et dans les médias du continent latino-américain » - Commentaire du Cardinal Norberto Rivera Carrera, Archevêque de Mexico (Mexique)

Rome (Agence Fides) - Dans l’Exhortation Apostolique post-synodale « Ecclesia in America », le Pape Jean Paul II rappelle aux laïcs la nécessité d’être conscients de leur dignité de baptisés et demande aux Pasteurs de tenir en grande considération leur témoignage et leur œuvre évangélisatrice. Le renouveau de l’Eglise en Amérique ne sera pas possible sans la présence active des laïcs, étant donné qu’une grande partie de l’avenir de l’Eglise dépend d’eux.
Un des domaines où se réalise la vocation des fidèles laïcs est celui d’organiser les réalités temporelles conformément à la volonté de Dieu, et cela, avec la diversité des charismes et des ministères dont est pourvu le laïcat.
La participation des laïcs dans le domaine des moyens de communication sociale et dans l’organisation de la société selon les principes chrétiens, c’est-à-dire la vocation politique, nous invite à mettre en valeur et à encourager ces champs spécifiques d’apostolat.
Nous savons que la solidarité est une vertu éminemment chrétienne. Fondamentalement, c’est l’exercice de communication de biens spirituels plus que la communication de biens matériels.
Le Catéchisme de l’Eglise nous enseigne que les différences appartiennent au plan de Dieu, qui veut que chacun reçoive de l’autre ce dont il a besoin, et que tous ceux qui possèdent des talents particuliers en communiquent les bienfaits à ceux qui en ont besoin. Les différences encouragent et obligent souvent les personnes à la magnanimité, à la bienveillance, au partage. Elles poussent les cultures à s’enrichir les unes les autres. « Je distribue les vertus de manière tellement différente, que je ne donne pas tout à chacun, mais l’une à l’un, et l’une à l’autre… A l’un je donnerai principalement la charité, à un autre la justice, à un autre encore l’humilité, à un autre enfin une foi vive… Et ainsi, j’ai donné de nombreux dons et grâces de vertus, spirituelles et temporelles, avec une telle diversité, que je ne n’ai pas tout communiqué à une seule personne, afin que vous soyez contraints de faire preuve de charité les uns envers les autres… J’ai voulu que l’un ait besoin de l’autre et que tous soient mes ministres pour dispenser les grâces et les reçus de moi » (Sainte Catherine de Sienne, Dialogue, 1, 7, in : Catéchisme de l’Eglise Catholique, n. 1937).
De cet enseignement, on sent la nécessité que les chrétiens s’engagent beaucoup plus dans les décisions concernant le destin de son propre peuple, et qu’ils le fassent avec tous les moyens possibles, et qu’ils se servent des moyens de communication de manière éthique et pour ce noble but. « L’Eglise reconnaît que ces moyens, s’ils sont bien utilisés, offrent au genre humain des aides valables, parce qu’ils contribuent de manière efficace à soulager et à enrichir les âmes, ainsi qu’à étendre et à consolider le Royaume de Dieu », à évangéliser et à étendre le salut à tous les hommes (cf. « Inter Mirifica »).
Le Saint-Père invite en ces termes les habitants de ce continent : « L’Amérique a besoin de laïcs chrétiens en mesure d’assurer des rôles de direction dans la société. Il est urgent de former des hommes et des femmes capables d’avoir une influence, selon leur propre vocation, dans la vie publique, en l’orientant vers le bien commun. Dans l’exercice de la politique, considérée dans le sens le plus noble et le plus authentique d’administration du bien commun, ils peuvent trouver la voie de leur propre sanctification. Dans ce but, il est nécessaire qu’ils soient formés aux principes et aux valeurs de la doctrine sociale de l’Eglise, mais aussi dans les notions fondamentales de la théologie du laïcat. La connaissance approfondie des principes éthiques et des valeurs morales chrétiennes leur permettra de se faire des hérauts dans leur milieu… » (« Ecclesia in America », 44)
Prions afin que l’intention de prière du Saint-Père en ce mois d’octobre, soit bénie par le Seigneur, pour que, à travers l’utilisation efficace et éthique des moyens de communication, et à travers l’action des laïcs en politique, l’Eglise ait une présence vivifiante dans notre monde, dans notre continent américain. (
+ Cardinal Norberto Rivera Carrera
(Agence Fides, 27 septembre 2004, 52 lignes, 719 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network