http://www.fides.org

Africa

2003-06-11

AFRIQUE / CONGO (REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE) - « LA GUERRE SEME LA TERREUR, LA MORT ET LA DESTRUCTION ; LE MONDE NE PEUT RESTER A REGARDER : MESSAGE DRAMATIQUE DE L’EVEQUE DE BUTEMBO-BENI DANS LA PARTIE ORIENTALE DU CONGO

Butembo (Agence Fides) – Un message dramatique est parvenu à l’agence Fides, envoyé par Mgr Melchisédech Sikuli Paluku, Evêque de Butembo-Beni, dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo, vers laquelle se dirigent les forces du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD-Goma). Les combats risquent de toucher les 200.000 réfugiés qui se trouvent depuis longtemps dans la région.
Dans son message, Mgr Sikuli Paluku déclare : « les cérémonies du Dimanche de la Pentecôte dans les paroisses du diocèse de Butembo-Beni ont été troublées ou annulées en raison des attaques menées par le RCD/Goma. Le dimanche 8 juin, les fidèles du sud du Diocèse de Butembo-Beni n’ont pu célébrer normalement, ou n’ont pas célébré du tout la Pentecôte, à cause des attaques menées dès 5 heures du matin.
L’Evêque déclare aussi : « Durant les mois d’avril et de mai, des sources bien informées ont signalé un préparation intense en vue d’une attaque généralisée contre les territoires administratifs de Luberio et Beni qui recouvrent une bonne partie du Diocèse de Butembo-Beni, c’est-à-dire 25.582 km² sur 45.000 km²… Ces attaques dont nous ignorons encore le nombre des victimes, ont semé une grande panique dans les villages peuplé »s et dans les villes de la contrée. D’heure en heure, la peur et l’inquiétude se répandent dans la population, parce que, dans cette opération militaire de grande portée, il y a au moins trois bataillons du RCD/Goma, qui ont comme objectif la prise, dans les prochaines heures, de Lubero, puis de Butembo et enfin de Beni… Face à cette menace d’occupation injustifiée, je lance un appel en tant qu’Evêque de Butembo-Beni, au nom de ses habitants et des 203.766 personnes qui y ont trouvé refuge suite à la guerre tribale de Bunia, un cri d’effroi à tous ceux qui peuvent faire encore quelque chose pour arrêter l’avancée mortelle et déstabilisatrice des troupes du RCD/Goma ».
A l’appel de Mgr Sikuli Paluku, s’est jointe à présent la voix des habitants de Butembo. Des sources locales contactées par l’agence Fides rapportent en effet que les habitants de la ville sont descendus dans la rue pour une marche de la paix, en demandant de ne pas être abandonnés à leur destin. (L.M.)

(Agence Fides, 11 juin 2003, 33 lignes, 421 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network