VATICAN - Le salut du Pape Benoît XVI à la Plénière de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, et l’appel à la communauté Internationale, « afin que se multiplient les efforts pour offrir une réponse adéquate aux problèmes dramatiques de l’enfance »

jeudi, 19 novembre 2009

Rome (Agence Fides) – Au terme de l’audience générale hebdomadaire de ce mercredi 18 novembre, le Pape Benoît XVI a adressé un salut particulier aux membres de la Plénière de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples présents à l’audience :
« Je suis heureux d’adresser la bienvenue à Messieurs les Cardinaux, aux Evêques et à tous les membres de l’Assemblée Plénière de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, présidée par le Cardinal Ivan Dias. Votre présence me donne l’occasion de renouveler à chacun l’expression de ma vive gratitude pour l’engagement généreux avec lequel vous travaillez en faveur de la diffusion du Message évangélique. Je confie votre Plénière à la protection de la Très Sainte Vierge Marie, Reine des Apôtres, en invoquant son assistance maternelle sur tous ceux qui sont impliqués dans l’action missionnaire dans tous les endroits de la terre ».

Puis le Saint-Père a lancé un appel pour les enfants, en vue de la Journée Mondiale de Prière et d’Action pour les Enfants, qui se célèbre le 20 novembre. Voici les paroles du Saint-Père :
« Après-demain se tiendra aux Nations-Unies la Journée Mondiale de Prière et d’Action pour les Enfants, à l’occasion du 20° anniversaire de l’adoption de la Convention sur les droits de l’enfant. Ma pensée va à tous les enfants du monde, spécialement à tous ceux qui vivent dans des conditions difficiles, et souffrent à cause de la violence, des abus, de la maladie, de la guerre ou de la faim. Je vous invite à vous unir à ma prière et, en même temps, je fais appel à la communauté Internationale, afin que se multiplient les efforts pour offrir une réponse adéquate aux problèmes dramatiques de l’enfance. Que ne fasse pas défaut l’engagement généreux de tous, afin que soient reconnus les droits des enfants, et que soit respectée toujours plus leur dignité ». (S.L.)
(Agence Fides, 19.novembre 2009)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network