http://www.fides.org

Sciences et Medecine

2004-09-07

ASIE / TAIWAN - Des médicaments antirétroviraux gratuits : la politique du gouvernement de Taïwan connaît un grand succès. Le taux moyens annuel est passé de 0,391 à 0,184 nouveaux cas

Rome (Agence Fides) - La politique du gouvernement de Taïwan, qui consiste à donner aux malades du SIDA le libre accès aux puissantes thérapies antirétrovirales a permis de réduire le taux de transmission du virus de 53%. Les recherches avaient montré que la HAART, qui supprime les niveaux du SIDA, prolonge la survie des personnes touchées par le virus et réduit les taux de transmission de mère à enfant et de transmission hétérosexuelle.
Les chercheurs de la « National Taiwan University » ont cherché à déterminer si une large utilisation de la HAART était en mesure de réduire les taux de transmission du SIDA dans la population.
Malgré le coût élevé de la thérapie HAART, et la difficulté de connaître les personnes touchées par le SIDA aux premiers stades et symptômes, les chercheurs considèrent que Taïwan est un bon laboratoire pour ce type de recherche.
Comme de nombreux autre pays, Taïwan a été touchée par l’épidémie de SIDA dès la moitié des années 1980. En 1989, le gouvernement a institué un système de contrôle de l’infection au plan national. Depuis 1997, tous les citoyens qui en font la demande ont l’accès gratuit à la thérapie HAART.
En se servant de modèles mathématiques et de l’analyse statistique, les chercheurs ont déterminé le taux de transmission du virus avant l’adoption de cette politique (de 1990 à 1997) ; et, dans les années suivantes (1997 à 2002), en découvrant que le taux moyen annuel était passé de 0,391 à 0,184 nouveau cas. (A.P.)
(Agence Fides, 7 septembre 2004, 24 lignes, 279 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network