http://www.fides.org

Europa

2003-06-09

EUROPE / CROATIE - HOMELIE DU SAINT-PERE : « L’EGLISE DU CHRIST, TOUJOURS RECUEILLIE DANS LE CENACLE POUR PRIER, EST EN MEME TEMPS SOUS LE VENT PUISSANT DE L’ESPRIT, TOUJOURS SUR LA ROUTE POUR ANNONCER »

Rijeka (Agence Fides) – Le dimanche 8 juin, solennité de la Pentecôte, le Pape Jean Paul II s’est rendu au « Delta » de Rijeka, une Place de la ville qui prend son nom du delta du fleuve Rifecina. Il a présidé une Messe solennelle concélébrée. « L’Eglise du Christ est toujours, pour ainsi dire, en état de Pentecôte, a déclaré le Saint-Père dans l’homélie. Toujours recueillie au Cénacle pour prier, elle est, en même temps, sous le vent puissant de l’Esprit, toujours sur la route pour annoncer. L’Eglise se maintient éternellement jeune et vivante, une, sainte, catholique et apostolique, parce que l’Esprit descend sans cesse sur elle pour rappeler tout ce que son Seigneur lui a dit et pour la guider dans la vérité tout entière » ;
Puis le Saint-Père a parlé de l’identité de la famille chrétienne, choisie comme devise de cette visite pastorale : « En regardant Marie et Joseph, qui présentent l’Enfant au Temple ou qui vont en pèlerinage à Jérusalem, les parents chrétiens peuvent se reconnaître quand ils participent avec leurs enfants à l’Eucharistie du dimanche, ou se recueillent en prière chez eux » a déclaré le Pape, en soulignant l’importance du « respect du caractère sacré du jour de fête, qui permet aux membres de la famille de se retrouver et de rendre ensemble à Dieu le culte quoi lui est dû. Puis le Pape a demandé pour la famille « une attention privilégiée et des mesures concrètes pour favoriser et protéger sa constitution, son développement et sa stabilité » ; il a invité les familles chrétiennes à proposer avant tout par le témoignage de leur vie, « l’authentique projet de Dieu sur la famille comme communauté de vie fondée sur le mariage, c’est-à-dire sur l’union stable et fidèle d’un homme et d’une femme, liés entre eux par un lien manifesté et reconnu publiquement ».
Dans la conclusion de son homélie, le Pape Jean Paul II a invité les chrétiens à être « le peuple de l’espérance » pour répondre ainsi « à la société contemporaine, fragmentée dramatiquement et divisée, et pour cette raison, désespérément insatisfaite… Le désir du Christ c’est que tous soient un en Lui, pour que, en tous, il y ait la plénitude de sa joie. Ce désir, Il l’exprime aujourd’hui encore, pour l’Eglise que nous sommes ». (S.L.)
(Agence Fides, 9 juin 2003, 32 lignes, 440 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network