http://www.fides.org

Asia

2004-09-07

ASIE / PHILIPPINES - L’Archevêque de Manille demande au Congrès d’approuver une loi pour le soutien de ceux qui contribuent à aider l’Eglise, sur le modèle européen

Manille (Agence Fides) - Un soutien de ceux qui contribuent à aider l’Eglise, par un système d’impôts de l’Etat : c’est la demande présentée au parlement des Philippines par l’Archevêque de Manille, Mgr Gaudencio Rosales.
Au cours d’une visite pastorale le 6 septembre à la chapelle Saint Lazare à Manille, l’Archevêque a exposé ses idées, en rappelant que des mesures législatives de genre existaient déjà en, Italie et en Allemagne, et qu’elles aidaient l’Eglise à s’occuper des hôpitaux, des écoles, des centres d’assistance, des structures de charité et d’instruction, qui offrent un service à la société tout entière.
Pour l’Archevêque, si les hommes politiques philippins prennent en considération la possibilité d’approuver une loi de ce genre, qui est déjà en vigueur dans plusieurs Etats de l’Europe, ils feraient preuve d’une grande ouverture d’esprit et de clairvoyance.
Mgr Rosales a déclaré qu’il attendait des réactions et des réponses de la part des hommes politiques, avec lesquels il s’est déclaré prêt à instaurer un dialogue constructif.
Le modèle législatif auquel se réfère Mgr Rosales, consiste à laisser au citoyen l’option de destiner à une communauté religieuse reconnue dans le pays un petit pourcentage des impôts versés dans les caisses de l’Etat. En Italie la contribution est de « huit pour mille », qui a donné son nom à la loi.
L’argent recueilli, a dit l’Archevêque, ne serait pas utilisé pour les bénéfices internes de la communauté, ni pour construire des lieux de culte, mais pour promouvoir des programmes de développement et d’assistance sociale. (P.A.)
(Agence Fides, 7 septembre 2004, 25 lignes, 278 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network