http://www.fides.org

America

2004-09-06

AMERIQUE / COLOMBIE - « Avec la justice sociale, la paix est possible ». Le dimanche 5 septembre ont débuté les principales manifestations de la Semaine Nationale pour la Paix qui toucheront la paix, les droits de l’homme et la réconciliation

Bogotà (Agence Fides) - Avec l’objectif de « développer des actions qui touchent les différents secteurs de la société dans la réflexion sur les graves conséquences qui engendrent les forts indices d’exclusion et de pauvreté dans laquelle vit la majorité de la population de Colombie », le dimanche 5 septembre a vu l’ouverture des principales célébrations de la Semaine Nationale pour la paix avec le thème suivant : « Avec la justice sociale, la paix est possible ». La Semaine durera jusqu’au 12 septembre.
La Conférence Episcopale de Colombie, en collaboration avec les institutions ecclésiales, œcuméniques et avec les organismes de la société civile, organise chaque année depuis 1987 la Semaine Nationale pour la Paix, avec le but de consacrer du temps à réfléchir que les questions de la paix, des droits de l’homme et de la réconciliation, et pour demander aux citoyens de prendre en charge des engagements concrets pour la construction de la paix. Cette initiative voit la participation des agents de la pastorale, des communautés paroissiales, des mouvements apostoliques, des organisations sociales et communautaires, le domaine de l’éducation, le domaine public, et, en général, toute la société civile.
Il y a de nombreuses initiatives qui se déroulent au plan national, en préparation, pendant et après la Semaine de la Paix : congrès, séminaires, manifestations pour la vie, pour la justice, pour la paix, activités culturelles, journées récréatives et sportives, campagnes d’information par les moyens de communication de masse, entretiens avec des personnalités engagées dans la construction de la paix, cérémonies liturgiques (Messes, chapelets, veillées, Chemin de Croix, Adoration Eucharistique, cérémonies pénitentielles), gestes de solidarité etc.
Le programme d’activité prévoit notamment cette année le « Congrès Diocésain de Réconciliation, justice sociale : un chemin pour la paix », qui s’est tenu les 4 et 5 septembre, organisé par le Diocèse de Girardota ; la « Conférence Régionale Humanitaire », organisée par le « Programme Démocratique des Andes et les Droits de l’Homme », sous les auspices de l’Union Européenne, du 7 au 9 septembre à Cali ; la rencontre « Droits de l’Homme et Paix » à Bogotà les 5 et 6 septembre. Du 2 au 4 septembre s’est tenu aussi à Medellin le Séminaire International sur les « Conflits urbains et les alternatives de transformation ».
Les questions qui seront étudiées lors de la Semaine de la Paix sont les suivantes : « J’exclus, tu exclus : types d’exclusion », « Exclusion : situation des hommes et des femmes en Colombie », « Globalisation et Exclusion », « Droits de l’Homme, une alternative d’inclusion sociale » ; « Les grands exclus : qui sont-ils ? », « les moyens de communication de masse ne contribuent-ils pas à l’inclusion ? » « Avec la justice sociale, la paix est possible : » ; « Migrants et réfugiés ». Pour aider la réflexion et le débat, le Secrétariat national de la Pastorale sociale de la Conférence Episcopale de Colombie a préparé de nombreux documents qui sont à la disposition des intéressés. (R.Z.)
(Agence Fides, 6 septembre 2004, 41 lignes, 538 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network