http://www.fides.org

Asia

2004-07-28

ASIE / INDE - Ne pas oublier le cas O’Connor, l’Indien en prison en Arabie Saoudite pour sa foi chrétienne : appel de « Middle East Concern »

New Delhi (Agence Fides) - Continuer une campagne internationale de prière, et ne pas arrêter la mobilisation politique pour la libération de Brian Savio O’Connor, le chrétien originaire de l’Etat indien du Karnataka, torturé et emprisonné en Arabie Saoudite pour sa foi chrétienne. C’est l’appel lancé dans le monde entier par le MEC (« Middle East Concern »), organisation qui surveille les conditions de vie des chrétiens dans les pays arabes, et qui signale souvent à l’opinion publique internationale les violations les plus flagrantes des droits de l’homme et de la liberté religieuse.
« Middle East Concern » rappelle la situation injuste dans laquelle se trouve O’Connor, en prison à Riad, après avoir été maltraité et torturé par la police religieuse saoudienne. O’Connor lui-même, souligne MEC n'a déclaré à une personne qui est parvenue à lui rendre visite en prison qu’il n’y avait pas de preuves contre lui, pour la consommation de drogue et d’alcool, délits dont il est accusé. « Il y a une grande amertume parce que Brian reste en prison, déclare MEC ; il faut continuer à le soutenir en priant le Père Céleste pour que sa foi reste solide aujourd’hui et toujours. Mais il faut aussi poursuivre la mobilisation des consciences de l’opinion publique internationale et des gouvernements, pour que l’on insiste auprès des autorités saoudiennes pour obtenir sa libération ».
Au mois de juin dernier, la Conférence Episcopale de l’Inde a demandé au gouvernement indien de faire une démarche diplomatique officielle pour obtenir des autorités saoudiennes la libération de O’Connor. Et, dans toute l’Inde, mais spécialement dans l’Etat du Karnataka, l’Eglise a lancé un appel aux fidèles, en demandant leurs prières pour la conclusion heureuse de ce cas.
La « All India Catholic Union », association qui représente 16 millions de fidèles laïcs indiens, a envoyé elle aussi une lettre de protestation au Roi d’Arabie Saoudite, en demandant le libération de O’Connor et le respect de la liberté religieuse.
O’Connor a été frappé et torturé pendant des mois pour avoir prié Jésus-Christ. Le responsable de ces faits est la « Murrawa » la police religieuse saoudienne, qui l’a accusé d’usage de drogue, accusation pour laquelle il risque la peine de mort. La famille a souligné que la police saoudienne avait aussi tenté de convertir Brian à l’islam, en le menaçant de mort. (P.A.)
(Agence Fides, 28 juillet 2004, 31 lignes, 413 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network