http://www.fides.org

Asia

2004-07-14

ASIE / TADJIKISTAN - Le Tadjikistan, ses problèmes et ses espérances s’ouvre au monde entier à travers le site renouvelé de la Caritas www.caritas.tj

Douchanbe (Agence Fides) - L’attention aux enfants nécessiteux, l’aide aux familles, l’assistance aux malades : tels sont les engagements dont s’occupe actuellement la Caritas au Tadjikistan, République ex soviétique de l’Asie centrale, où la communauté catholique compte à peine 2.000 fidèles, sur une population de 6 millions d’habitants, dont 80 sont musulmans.
Comme l’a déclaré à l’agence Fides le Père Juan Carlos Sack, directeur de la Caritas locale et curé de l’église saint Joseph dans la Capitale Douchanbe, la communauté catholique a trouvé un nouvel élan, grâce aussi aux aides parvenues de l’étranger, comme la Caritas d’Italie et d’Allemagne, pour répondre aux besoins des couches pauvres et marginalisées de la population, et soulager leurs souffrances.
Récemment, la communauté catholique locale a ouvert un nouveau dispensaire médical pour 30.000 personnes, dans un quartier pauvre de Douchanbe. Il aide des familles qui se trouvent dans des conditions de pauvreté extrême, et qui manquent de l’assistance sanitaire de base. Grâce à la contribution de la Caritas d’Italie, de l’ambassade anglaise au Tadjikistan, et du Ministère de la Santé, le bâtiment a été construit et inauguré, à la joie de toute la population, les non-chrétiens surtout, qui en bénéficient.
« Notre but, nous explique le Père Juan Carlos Sack, est d’apporter une petite contribution à la reconstruction sociale et morale de ce pays splendide. Nous sommes disposés surtout à aider les enfants, qui sont les plus faibles, mais nous ne limitons notre tâche à aucun secteur ».
En outre, la communication et les besoins de la Caritas locale ont trouvé depuis peu un élément multiplicateur : la visibilité sur le site Internet www.caritas.tj qui présente toutes les activités de l’organisation, affiliée à la « Caritas Internationalis ». C’est un site que la communauté locale cherche à mettre sans cesse à jour, et grâce auquel elle espère pouvoir trouver de nouvelles aides pour les nombreux projets prévus. (P.A.)
(Agence Fides, 14 juillet 2004, 28 lignes, 334 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network