http://www.fides.org

Asia

2004-07-13

ASIE / TERRE SAINTE - Notes musicales de paix d’un côté du mur et de l’autre : en Terre Sainte, le message d’espérance du « World Youth Orchestra » qui unit les jeunes musiciens israéliens et palestiniens

Jérusalem (Agence Fides) - Il y a une partition musicale qui franchit le mur de défense érigé en Terre Sainte. En ces jours précisément où la Cour de la Haye a déclaré « illégal » le mur construit par Israël, un groupe de jeunes musiciens du monde entier lance un message d’espérance, jette un pont entre Israël et la Palestine par la musique. En effet, 50 jeunes ont été choisis parmi les meilleurs étudiants des Conservateurs du monde entier, réunis dans le « World Youth Orchestra » (WYO), formation créée et dirigée par le Maître italien Damiano Guranna, nommée « Goodwill Ambassador » de l’UNICEF en 2002.
Le Maître est parmi ceux qui croient dans le pouvoir de la musique, langage universel capable de construire la communion et le partage, de réchauffer les cœurs, spécialement des jeunes générations. Dans l’orchestre en effet, jouent ensemble des jeunes Israéliens et Palestiniens, des Chinois, des Américains, des Européens.
Le WYO vient tout juste de terminer un tour au Moyen-Orient : il était le 12 juillet au théâtre Givatayim de Tel Aviv, après avoir rencontré un grand succès le 9 juillet au théâtre Hussein de Amman, et le 11 juillet au théâtre Al Qasaba de Ramallah.
Les notes musicales de la tradition populaire méditerranéenne - le répertoire original choisi par le maître Guranna, riche de valeur symbolique, qui unit les sonates balkaniques, arabes, italiques, yiddish, ont résonné d’une partie et de l’autre du mur de division qui sépare la Terre Sainte, avec un seul objectif : témoigner que vivre en paix est possible au-delà des diversités de croyance, de race, de langue et de culture. Les jeunes du WYO ont apporté des harmonies de paix au Moyen-Orient dévasté par la haine et par les guerres, pour redonner voix à l’espérance.
Et le Tour méditerranéen du WYO, après trois semaines intenses de concerts qui ont cherché à unit de manière idéale les rives opposées de la Méditerranée, se terminera à la fin du mois de juillet en Ombrie (Italie), terre de saint François, le Saint qui a su apporter un message de dialogue, de paix, et de fraternité universelle même au temps des Croisades et d’affrontements entre chrétiens et musulmans, et qui a laissés ses disciples pour garder les Lieux Saints de Palestine. (P.A.)
(Agence Fides, 13 juillet 2004, 31 lignes, 413 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network