http://www.fides.org

America

2003-06-03

AMERIQUE / PEROU - « AUJOURD’HUI PLUS QUE JAMAIS L’EGLISE DOIT AVOIR UNE VISION TRES CLAIRE DE SA DIMENSION MISSIONNAIRE » - PREMIER CONGRES NATIONAL MISSIONNAIRE

Chiclayo (Agence Fides) – « Notre monde représente, aujourd’hui comme toujours, un grand défi pour la Mission de l’Eglise. Le message du Christ a besoin d’être proclamé à nos nombreux frères qui ne le connaissent pas encore ; c’est pourquoi, aujourd’hui plus que jamais, l’Eglise doit avoir une vision très claire de sa dimension missionnaire », a déclaré Mgr Jesus Moliné Labarta, Evêque du Diocèse de Chiclayo au Pérou, et Président du Comité d’organisation du 1° Congrès National Missionnaire CONAMI, qui se tiendra du 6 au 10 août 2003 dans son Diocèse. Il est organisé par la Commission des Missions de la Conférence Episcopale du Pérou, par la Direction Nationale des Œuvres pontificales Missionnaires, et par le Diocèse de Chiclayo. Le thème retenu est le suivant : « Dimension missionnaire de la Pastorale diocésaine à la lumière de la Parole de Dieu et du Magistère récent de l’Eglise : une réponse de foi aux problèmes du troisième millénaire ». L’objectif du Congrès est de « raviver la conscience missionnaire des Eglises particulières, afin que, au début du troisième millénaire, elles puissent répondre avec une générosité plus grande aux problèmes pastoraux comme le requièrent les problèmes du monde d’aujourd’hui et le mandat du Christ ».
Le Père Gianfranco Jacopi, Directeur National des O.P.M. du Pérou, a rappelé, lors d’un entretien avec l’agence Fides, les paroles du Saint-Père aux Eglises particulières d’Amérique, afin qu’elles étendent leur élan évangélisateur au-delà des frontières continentales » (Ecclesia in America, 74), et a déclaré que le CONAMI était engagé sur cette ligne. Et donc, « il veut encourager, favoriser et promouvoir l’ouverture du Diocèse à la Mission ‘ad gentes’ parce que l’Eglise du Pérou ne peut pas se clore sur elle-même sous le prétexte qu’il y a encore beaucoup à faire dans les Diocèses, ou dans l’attente de parvenir à une situation, utopique finalement, de pleine réalisation… C’est pourquoi le Congrès qui a choisi comme mot d’ordre <>, rassemblera les principaux responsables de l’évangélisation au plan national. Il y aura 4.000 personnes, Evêques, Vicaires épiscopaux, fondateurs dans les Instituts de vie consacrée, agents pastoraux, laïc engagés, et enfants de l’Enfance Missionnaire ».
La Rencontre commencera le 6 août, avec la cérémonie d’ouverture présidée par le Cardinal Juan Luis Cipriani, Archevêque de Lima. Chaque jour on développera deux thèmes. Afin que les Eglise locales et les Institutions, à tous les niveaux, se préparent à cet important rendez-vous, en redécouvrant la propre vocation missionnaire qui s’insère dans la dimension missionnaire de l’Eglise universelle, le Comité d’organisation a préparé le Texte de base du Congrès qui sert aussi d’instrument fondamental de préparation, de pair avec l’étude de l’encyclique ‘Redemptoris Missio’. Le texte de base est centré sur cinq aspects de l’engagement missionnaire : pourquoi parler de Mission aujourd’hui. Les Missions Trinitaires, l’actualité de la Mission, la réalité missionnaire aujourd’hui, attitudes missionnaires concrètes. Le Père Massimo Cenci, PIME, Sous-secrétaire participera au Congrès comme envoyé spécial. (R.Z.)
(Agence Fides, 3 juin 2003, 41 lignes, 519 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network