http://www.fides.org

Informations

2004-07-06

SIGNALEMENTS - « La médecine en mission : évangélisation et amour du prochain ». Le P. Fernando Galbiati présente dans L’Osservatore Romano le cours de deux ans qui sera donné par l’Union Pontificale Missionnaire pour la période 2004-2005

Cité du Vatican (Agence Fides) - Le P. Fernando Galbiati, missionnaire du PIME, Secrétaire général de l’Union Pontificale Missionnaire, présente dans un intéressant article publié dans L’Osservatore Romano le cours de deux ans qui sera organisé par l’Union Pontificale Missionnaire pour la période 2004-2005 sur le thème : « La médecine en mission ». Nous citons ci-dessous deux passages du texte du P. Galbiati.
« Quand on parle de Mission, il nous vient à l’esprit, et résonnent dans notre coeur, les paroles du Christ : ‘Allez donc, de toutes les nations faites des disciples...’ (Mt 28,19). Or le mandat de Jésus, comme toute son oeuvre de rédemption, ne se limite pas à la conversion des esprits et des coeurs, mais touche tout l’homme, âme et corps. C’est pourquoi Jésus, en envoyant ses apôtres en mission, leur donne un mandat précis : ‘Guérissez les malades’ (Lc 10,9). Lui-même, devant les nombreuses maladies de l’homme, a exercé son pouvoir de thaumaturge en faisant voir les aveugles, entendre les sourds, marcher les boiteux, ressusciter les morts... (cf. Mt 11,5-6) : tous signes de la venue du Règne de Dieu (Lc 7,22 ; Mt 10,7-8 ; Mc 16,17) ».
« Un fait significatif qui mérite d’être souligné est que, dans les territoires de mission, dès le début de l’évangélisation et pendant tout son déroulement, l’assistance médicale était la plus moderne et efficace que l’Église puisse offrir. Il était évident que les missionnaires, hommes et femmes qui avaient voué leur vie à l’aide spirituelle et matérielle des populations dans toutes les parties du monde, apportent aussi le meilleur de l’assistance sanitaire à ceux qui souffraient des maladies les plus disparates et parfois même nouvelles et inconnues. Sans crainte d’exagérer, on peut dire que tout le système d’assistance médicale des différents pays d’Amérique latine, puis d’Asie et d’Afrique est fruit de la mission de l’Église. Des visites aux malades dans les villages les plus éloignés aux premières consultations dans les centres de marché, aux hôpitaux et aux dispensaires des petits centres régionaux, et jusqu’aux grands établissements hospitaliers dotés d’une faculté universitaire dans les Capitales, tout le réseau du service d’assistance médicale a été initié et développé par l’Église. Comme dans les nations chrétiennes les plus avancées, dans les missions l’ethos chrétien a fait école, en produisant des fruits admirables de dévouement et de charité souvent héroïque » (S.L.) (Agence Fides 6/7/2004)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network