http://www.fides.org

Africa

2003-06-05

AFRIQUE / CONGO (REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE) - « LA FORCE DE PAIX EUROPENNE AU CONGO VA BIEN, MAIS L’ON AURAIT DU PROBABLEMENT INTERVENIR PLUS TOT » DECLARE MGR NGABU EVEQUE DE GOMA

Kinshasa (Agence Fides) – « L’envoi d’une force de paix européenne dans l’Ituri est un fait positif, mais nous ne pouvons oublier que la communauté internationale n’a rien fait quand, il y a deux mois, la population civile a été massacrée ». Mgr Faustin Ngabu, Evêque de Goma en République Démocratique du Congo exprime un optimisme prudent, en commentant à l’Agence Fides la décision de l’Union Européenne, d’envoyer une force de paix dans l’Ituri, région située dans la partie orientale du Congo, secouée depuis des mois par des violents combats entre plusieurs factions congolaises.
Le 4 juin, à Bruxelles, l’Union Européenne a décidé l’envoi de 1.400 hommes dans l’Ituri, où, d’après des sources congolaises de l’Agence Fides, cinq mille personnes ont été massacrées ces derniers mois. La mission se déroulera sous l’égide des Nations-Unies, et sera guidée par la France qui enverra de 700 à 900 hommes avec des avions de combat et de ravitaillement. D’autres Pays, la Grande Bretagne, l’Allemagne, la Hollande, et la Belgique apporteront leur contribution. L’Italie enverra une mission de liaison.
Mgr Ngabu déclare : « C’est certainement un fait positif qu’il s’agisse d’un contingent multinational, et non pas seulement formé seulement de troupes françaises, comme cela avait été proposé dans un premier temps. Une seule force française aurait pu faire venir le doute que Paris, sous le prétexte de séparer les belligérants, poursuivait des objectifs propres, qui n’auraient rien à voir avec la paix au Congo. Nous espérons que l’Europe sera en mesure de comprendre la complexité du pays, de manière à pouvoir exercer un rôle positif et ramener la paix ». (L.M.)
(Agence Fides, 5 juin 2003, 25 lignes, 294 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network