http://www.fides.org

Asia

2004-06-25

ASIE / INDE - Un « missionnaire aux pieds nus » du Kérala, proclamé « Vénérable » : premier pas vers le procès de canonisation

Palai (Agence Fides) - L’Eglise catholique de rite syro-malabar au Kérala, dans l’Inde sud-occidentale, a obtenu une première reconnaissance pour un des enfants : le Saint-Siège a déclaré « Vénérable » le Père Augustine Thevarparambil (1891-1973), premier pas vers le procès de canonisation. L’annonce a été faite le 22 juin dans la Sale Clémentine au Vatican. Le Père Augustine est le seul Indien d’une liste de 15 personnes
Le prêtre est connu au plan populaire sous le nom de « Kunjachan » ; il appartenait au Diocèse de Palai et a travaillé dans les castes les plus basses et les plus pauvres. C’était un missionnaire « aux pieds nus », qui vivait pauvrement, et qui a consacré toute son existence au service des marginalisés, des nécessiteux, au nom du Christ.
De nombreux chrétiens le rappellent avec affection et avec gratitude, car ils l’ont connu et sont arrivés à la foi catholique grâce à son apostolat et à son évangélisation ; de nombreux non-chrétiens vont en pèlerinage sur sa tombe.
Les sources de l’agence Fides au Kérala déclarent que « la communauté de rite syro-malabar au Kérala reçoit un fleuve de bénédictions » : en effet, le Père Joseph Vithayathil a été récemment élevé au rang de « Serviteur de Dieu » ; il est lui aussi du Kérala, et est co-fondateur des Sœurs de la Sainte Famille, une Congrégation indienne de religieuses de rite syro-malabar. Les catholiques indiens au Kérala ont préparé des temps de prières, des cérémonies d’action de grâce pour fêter ces deux événements qui ont suscité la joie et la gratitude chez les fidèles de la communauté.
L’Etat du Kérala est le berceau de la communauté catholique indienne de rite syro-malabar ; elle est née, d’après la tradition, de la prédication de l’apôtre Saint Thomas en 52. En pleine communion avec Rome, l’Eglise syro-malabare compte 3.900.000 fidèles dans le monde. Sa grande vitalité apparaît surtout dans le domaine des vocations : 70% des prêtres, diocésains et religieux, et des religieuses en Inde proviennent de l’Eglise syro-malabare. En Inde, sur une population de plus d’un milliard d’habitants, il y a 17 millions de catholiques. (P.A.)
(Agence Fides, 25 juin 2004, 29 lignes, 379 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network