http://www.fides.org

Africa

2003-06-03

AFRIQUE / MOZAMBIQUE - LA FORMATION DES PETRES ET DES JEUNES AU CENTRE DE LA REFLEXION DES EVEQUES DU MOZAMBIQUE

Maputo (Agence Fides) – La formation des prêtres et l’engagement pour le développement du pays, par l’Université Catholique du Mozambique, sont les questions au centre de la réunion de la Conférence Episcopale du Mozambique qui s’est tenue à Maputo à la fin du mois d’avril. Cette année, la rencontre a été particulièrement ressentie avec la prise de possession du nouvel Archevêque de Maputo, Mgr Francisco Chimoio, qui succède au Cardinal Alexandre José Maria dos Santos.
D’après un document de la Conférence Episcopale parvenu à l’agence Fides, durant les travaux, le Nonce Apostolique, Mgr Juliusz Janusz, a remercié pour la collaboration et pour l’accueil qu’il a toujours reçus de tous, et a invité la Conférence à continuer sur la voie de la collaboration avec l’Etat pour le bien-être du peuple et pour le progrès de l’Eglise et de la nation. Mgr Janusz a souligné ensuite l’importance de la formation du clergé diocésain.
A ce sujet, il ressort des travaux l’exigence non seulement d’avoir un nombre suffisant de séminaires pour accueillir les jeunes, mais aussi de faire diriger ces séminaires par des personnes bien préparées pour la formation des prêtres.
Les Evêques ont rappelé l’engagement pour l’ouverture du nouveau séminaire Saint Athanase pour faire diminuer le nombre des séminaristes aux séminaires de Maputo. De la sorte, chaque élève pourra être mieux suivi par les enseignants qui auront un nombre inférieur de séminaristes. Tous les Diocèses en outre, ont été invités à choisir les prêtres les plus préparés pour constituer les équipes de formation des séminaires. Les Evêques ont aussi réaffirmé l’exigence de cultiver dans les séminaires une forte spiritualité centrée sur la chasteté et sur le célibat.
L’engagement de formation de l’Eglise du Mozambique s’étend aussi au milieu universitaire. L’Université Catholique du Mozambique, fondée en 1996 (voir Fides, 10 janvier 2003), commence à donner ses fruits. En particulier, comme le soulignent les Evêques, « les premiers lauréats de la Faculté d’Economie et d’Agriculture, ont commencé à assurer leur service dans la Nation ».
L’Université catholique projette l’ouverture de nouvelles Facultés : Sociologie et Sciences Politiques, Théologie et Philosophie, Ingénieurs.
Les Evêques souhaitent que les meilleurs étudiants de l’Université deviennent à leur tour professeurs de l’Université, de manière à construire un corps consistant de chercheurs et de professeurs pour le progrès du pays. (L.M.)
(Agence Fides, 3 juin 2003, 34 lignes, 399 mots

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network