http://www.fides.org

Africa

2003-06-04

AFRIQUE / OUGANDA - « LE BEAU VISAGE D’UNE EGLISE DYNAMIQUE » DECRIT PAR LE CARDINAL SEPE LORS DE LA RENCONTRE AVEC LES EVEQUES ET AVEC LES LAICS OUGANDAIS

Kampala (Agence Fides) – Au terme de sa visite en Ouganda, le Cardinal Crescenzio Sepe, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, a rencontré ce matin 4 juin la Conférence Episcopale d’Ouganda. « Mon séjour, même s’il est bref, m’a donné la possibilité de mieux connaître la réalité sociale et ecclésiale de cette chère Nation. Les différentes rencontres et les cérémonies m’on révélé le beau visage de cette Eglise qui est vivante et dynamique. On entrevoit un grand travail évangélique qui est réalisé avec ferveur et responsabilité », a déclaré le Cardinal
L’engagement concret de l’Eglise est orienté à vaincre les maux de la société, et le Cardinal Sepe a rappelé en particulier la situation dans le nord du Pays, « où se répandent la violence, la guérilla, les actes de vandalisme qui n’épargnent pas les structures de l’Eglise… L’insécurité et l’instabilité dans le nord, influent de manière non indifférente sur la situation dans le reste du Pays, en augmentant les tendances ethniques et divisionnistes ». Il ne faut pas oublier non plus les autres graves phénomènes sociaux, comme la corruption, l’inefficacité des structures administratives, la pauvreté, l’analphabétisme, l’inefficacité du système scolaire et sanitaire.
Le Cardinal Sepe a ensuite rappelé la nécessité d’une solide formation à offrir à tous ceux qui s’approchent de l’Eglise et aux fidèles, « pour les protéger face au prosélytisme d’autres religions, à la prolifération des sectes, à la persistance de traditions peu conformes à l’Evangile, comme par exemple la polygamie ». La Cardinal a rappelé encore l’engagement des Evêques pour la famille chrétienne et la formation des prêtres : « Il est urgent d’avoir des prêtres saints et convaincus de leur vocation, de leur choix ! ». La formation doit commencer dès les premiers jours du séminaire et doit se poursuivre pendant toute la vie du prêtre, a déclaré le Cardinal en invitant les Evêques « à suivre avec une affection paternelle les prêtres, en particulier pendant les premières années de sacerdoce, pour faciliter leurs premières expériences pastorales et éviter qu’ils ne se découragent facilement devant les premières difficultés ». La Cardinal a conclu son discours par une exhortation à transformer le grand enthousiasme des laïcs dans les différentes formes d’évangélisation et de responsabilité ecclésiale.
Le mardi 3 juin le Cardinal Sepe avait rencontré les Laïcs ougandais, et leur avait offert « une trace d’identité de laïcs ». Partant de la vocation du baptême, « fondement de la vocation missionnaire », le Cardinal Sepe a souligné la contribution irremplaçable pour la diffusion de la foi offerte par les catéchistes, qui peuvent trouver dans la prière et dans une formation adaptée, une réponse aux difficultés toujours croissantes de leur ministère. Puis, parmi les nouvelles formes de ministères laïcs qui sont nées ces dernières années (animateurs de la prière, du chant, de la liturgie, dirigeants de communautés de base et de groupes bibliques, responsables des œuvres caritatives, professeurs de religion…) le Cardinal Sepe a encouragé particulièrement tous ceux qui travaillent dans l’activité socio-politique : « Je ressens la responsabilité qui repose sur nos Eglises, et en particulier sur vous, dans cet passage d’une époque de l’histoire. L’Eglise catholique ne peut assister muette à la destruction du continent africain, ni se limiter à déplorer des situations d’injustice, mais elle doit évangéliser la vie socio-politique avec le levain de l’Evangile ». Enfin, le Cardinal a lancé un appel : « Le Seigneur vous invite une fois encore, vous les laïcs, à vous unir intimement à Lui, et il vous envoie dans chaque ville et village de l’Ouganda pour annoncer son Royaume d’amour et de paix » (S.L.)
(Agence Fides, 4 juin 2003, 46 lignes, 629 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network