http://www.fides.org

Asia

2004-06-11

ASIE / SRI LANKA - La Présidente accepte les pourparlers avec les rebelles tamils : l’espérance renaît pour le processus de paix au Sri Lanka

Colombo (Agence Fides) - La Présidente du Sri Lanka, Mme Chandrika Kumaratunga a accepté de discuter, avec les rebelles tamils, la proposition d’une administration ad intérim pour l’autonomie administrative des régions du nord et de l’est de l’île. La décision de la Présidente, qui semble mettre fin à une impasse qui durait depuis plus d’un an, a remis la satisfaction dans les milieux politiques, et l’espérance dans les différentes communautés religieuses du pays, dont l’Eglise catholique, qui a toujours milité pour une œuvre de réconciliation entre les ethnies cingalaise et tamile de l’île.
La Présidente a invité également les Parlementaires de la « Tamil National Alliance » à une rencontre préparatoire aux discussions qui devraient amener à terminer une guerre qui a fait en vingt ans 65.000 mille morts et des milliers de réfugiés.
D’après les observateurs, l’attitude des parties est un bon point de départ pour retourner à discuter du régime d’autonomie des régions du nord et de l’est de l’île, où se trouve la minorité d’ethnie tamile. Le Premier Ministre, M. Mahinda Rajapakse, dès qu’il a pris la direction de l’exécutif après les élections du mois d’avril dernier, a indiqué le processus de paix avec les Tamils comme priorité.
« Que le processus de paix se poursuive : telle est notre espérance et c’est la responsabilité du nouveau gouvernement. Nous désirons pour le Sri Lanka, et tous les citoyens cingalais et tamils le désirent, une ère de paix, de liberté et de prospérité », a déclaré à l’agence Fides Mgr Oswald Gomis, Archevêque de Colombo et Président de la Conférence Episcopale du Sri Lanka.
Une nouvelle possibilité dans le chemin difficile vers la paix au Sri Lanka, s’est manifestée ces jours derniers avec la perspective d’un rôle de médiation de l’Inde dans le conflit civil sri lankais. (P.A.)
(Agence Fides, 11 juin 2004, 26 lignes, 325 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network