http://www.fides.org

Europa

2004-06-08

EUROPE / ITALIE - « Le but des organisations occultes et sataniques est d’éliminer la présence de Dieu de la société » déclare à l’agence Fides l’abbé Oreste Benzi, qui travaille depuis longtemps à récupérer les jeunes qui ont fait partie de sectes sataniques

Rome (Agence Fides) - L’abbé Oreste Benzi, fondateur de l’Association Communauté Pape Jean XXIII, est engagé depuis longtemps à la récupération délicate de jeunes appartenant à des sectes sataniques. L’agence Fides l’a interrogé suite aux récents événements tragiques liés au satanisme. Il a déclaré : « Ces dernières années, j’ai eu à faire avec l’œuvre de plusieurs sectes occultes et sataniques. J’ai connu l’horreur des rites sataniques et l’exploitation même sexuelle de jeunes innocents pris par ces rites. Les satanistes et les personnes appartenant à l’occultisme sont souvent des personnes insoupçonnables, et leur tentative est de détruire moralement et psychologiquement ceux qui travaillent contre eux, ceux qui travaillent à détruire leur travail ».
Pourquoi existent les sectes sataniques ? Que veulent les adeptes du Malin ?
« Le but des organisations occultes et sataniques est simplement d’éliminer la présence de Dieu de la société. Pour suivre ces organisations et chercher à s’y opposer, il faut une grande cohérence et un grand courage de la part des autorités, et on demande aux citoyens une grand sens civique pour que ceux qui connaissent ces faits les dénoncent ».
« Le phénomène du satanisme est aussi lié à des plaies également dangereuses et nuisibles, comme la prostitution, la pédophilie et la traite des enfants. Souvent, ce sont les personnes les plus sans défense, comme les enfants, qui tombent dans le réseau des sectes. Celui qui tombe dans le piège, celui qui entre dans ces groupes, une fois qu’il y est, il lui est très difficile de parvenir à en sortir ».
« En Italie, on estime qu’il y a 600.000 adeptes, mais ce qui préoccupe le plus, c’est le fait que beaucoup d’entre eux sont de très jeunes gens et des adolescents. Notre Pays aurait besoin d’une nouvelle loi sur les sectes secrètes et sur les sectes sataniques, parce que la loi actuelle est très générique ». (P.L.R.)
(Agence Fides, 8 juin 2004, 28 lignes, 357 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network