http://www.fides.org

Europa

2004-06-08

EUROPE/ SUISSE - « La visite du Pape donnera un élan à une nouvelle évangélisation en Suisse » a déclaré à l’agence Fides Mgr Kurtz Koch, Evêque de Bâle

Rome (Agence Fides) - « La visite du Pape donnera un élan à une nouvelle évangélisation en Suisse » a déclaré à l’agence Fides Mgr Kurtz Koch, Evêque de Bâle. La Suisse, et l’Europe plus que jamais, ont vraiment besoin d’une nouvelle évangélisation, et la visite du Saint-Père en terre helvétique reste un encouragement pour la récupération des racines chrétiennes d’un continent désormais presque entièrement laïcisé.
« Le Pays tout entier, et surtout les jeunes, ont pu voir comment le Pape vivait en personne la foi qu’il professe. Les jeunes ont manifesté leur enthousiasme face au Saint-Père, en particulier quand il a déclaré que la foi n’était pas une idéologie, mais était une vérité à vivre. Et que la foi soit une réalité à vivre, à embrasser chaque jour, c’est précisément ce que les jeunes avaient besoin de s’entendre dire. C’est seulement en partant de cette foi concrète et vécue personnellement par les jeunes surtout, que notre pays pourra vivre et faire sienne une nouvelle évangélisation ».
Pendant la Messe du dimanche 6 juin, il y avait plus de 70.000 personnes, un nombre impressionnant qui a frappé tous les organisateurs, et qui a donné à l’Eglise de Suisse un nouvel encouragement à aller de l’avant sur la route tracée par le Saint-Père.
« L’Eglise suisse est reconnaissante au Saint-Père pour sa visite. Le moment de la célébration Eucharistique a été particulièrement touchant ; et, voir une foule aussi nombreuse de personnes accourir pour prier avec le Saint-Père, a rassuré nos cœurs, et nous pousse plus encore dans l’engagement de témoignage et de mission envers tous ».
« Toutes les Eglises réformées présentes dans notre pays n’ont pas participé à l’événement ; mais il a été particulièrement significatif le don d’un nouveau missel que les membres de l’Eglise vieux-catholique des ‘Altkatholiken’ ont voulu remettre au Saint-Père, en signe de leur sympathie et de leur courtoisie envers le Pape ».
« Enfin, je voudrais dire un mot sur la vitalité du Pape. J’ai été frappé par le fait que le Saint-Père, malgré sa souffrance physique, est mentalement très lucide et présent à tout geste. Quand les jeunes l’appelaient, il était toujours prêt à répondre, et désireux de se montrer proche de tous. A un certain moment, un de ses collaborateurs a voulu l’aider à lire un passage de son discours. Mais Lui, avec énergie et promptitude, il a voulu continuer tout seul, comme pour dire : <> ! » (M.S. / P.L.R.)
(Agence Fides, 8 juin 2004, 33 lignes, 439 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network