http://www.fides.org

Africa

2003-06-03

AFRIQUE / OUGANDA - « QUE L’EXEMPLE ET L’INTERCESSION DES MARTYRS OBTIENNENT POUR LES FIDELES DE L’OUGANDA ET DE TOUTE L’AFRIQUE LE GRAND DON DE LA FOI ET DE LA PAIX » : DISCOURS DU CARDINAL SEPE AU SANCTUAIRE DES MARTYRS OUGANDAIS A NAMUGONGO

Kampala (Agence Fides) – « Les martyrs de l’Ouganda sont unis comme disciples et apôtres, dans leur fidélité au Christ. Comme disciples, ils ont modelé leur vie sur les paroles de Jésus ; comme apôtres, ils ont offert le don de la conversion aux autres, en devenant missionnaires chez leurs propres concitoyens… Grâce à eux, l’Evangile, qui était étranger et autre, est devenu ‘africain’ ». Poursuivant sa visite pastorale en Ouganda, le Cardinal Crescenzio Sepe, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, a présidé le mardi 3 juin une Messe concélébrée au Sanctuaire des Martyrs Ougandais de Namugongo, à la périphérie de Kampala. « Dans la vie de Charles Lwanga et de Matthias Mulumba et de leurs compagnons martyrs, mais aussi dans le cas de Daudi Okelo et Jildo Irwa (jeunes catéchistes martyrs de Paimol, béatifiés le 20 octobre dernier), s’est réalisée la belle phrase de Tertullien qui, dans les premières années de l’Eglise persécutée, avait écrit : le sang des martyrs est une semence de nouveaux chrétiens. En effet, après la persécution, l’Ouganda a connu une floraison de Christianisme comme peut-être aucun autre Pays de l’Afrique ».
Le Cardinal Sepe a souligné aux centaines de milliers de pèlerins qui, dès l’aube se sont rendus au sanctuaire, que, rappeler les martyrs, signifie « apprendre d’eux à vivre en chrétiens authentiques et en vrais Africains. « Pour cette raison, ils sont « des exemples lumineux » sous plusieurs aspects. Ils sont des exemples de foi et de cohérence parce que « tout en étant très jeunes, ils ont compris la vocation chrétienne jusqu’au fond et ont vécu les valeurs de la foi avec détermination. Pour eux, Jésus-Christ n’était pas une réalité qui pouvait être choisie aujourd’hui et abandonnée demain. Ces enfants de l’Afrique sont un exemple et un défi pour tous ceux qui, aujourd’hui, n’ont pas la force et le courage de rester fidèles, et qui se laissent entraîner loin de la communauté chrétienne par des doctrines nouvelles, trahissent la foi, abandonnent l’Eglise ou vivent comme s’ils étaient des ennemis du peuples chrétien ».
Ils sont aussi des exemples de zèle apostolique, parce qu’ils ont compris qu’il ne suffisait pas « de recevoir le grand don de la foi », mais qu’il fallait « le transmettre avec une vie cohérente et une parole convaincue » ;, exemples de responsabilité, car « leur témoignage nous rappelle que tous les chrétiens doivent prendre leur part de responsabilité dans leurs communautés » ; enfin, exemples de pardon et de réconciliation : « Par leur exemple héroïque, en souffrant la violence au lieu de la faire, ils attirent l’attention de l’Ouganda, qui souffre et est dévastée par des divisions ethniques et politiques, sur la seule voie à parcourir pour atteindre une unité solide et une paix durable : pratiquer le pardon, la réconciliation, rechercher la justice et la vérité ».
Le Cardinal Sepe a invité à la fin de son homélie, à « ne pas renoncer à l’engagement en faveur de la paix… La paix est un don tellement grand que nous de ne devrions jamais nous lasser de le demander par une prière assidue et confiante… Comme Jésus, Charles Lwanga et ses compagnons, Daudi Okelo et Jildo Irwa nous demandent de ne pas craindre et de persévérer. Que leur exemple et leur intercession au ciel nous obtiennent pour les fidèles de l’Ouganda et de toute l’Afrique, la grâce de la persévérance et la générosité dans la foi ». (S.L.)
(Agence Fides, 3 juin 2003, 44 lignes, 618 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network