http://www.fides.org

Africa

2003-05-31

AFRIQUE / RWANDA - LE CARDINAL SEPE CONSACRE LE SANCTUAIRE MARIAL DE KIBEHO : « PUISSE-T-IL DEVENIR LE LIEU D’OU NAITRA UN PEUPLE RWANDAIS RENOUVELE DANS LA FOI, ASSOIFFE D’AMOUR, DECIDE A OUBLIER LE TRISTE PASSE DE LA GUERRE FRATRICIDE »

Kibého (Agence Fides) – « Je vous invite à prier avec ferveur afin que ce sanctuaire de Kibého puisse devenir le lieu d’où naîtra un peuple rwandais renouvelé dans la foi, assoiffé d’amour, décidé à oublier le triste passé de la guerre fratricide, dont les signes terribles se rencontrent partout, et, de manière particulière en ce lieu ». Le 31 mai, le Cardinal Crescenzio Sepe, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, a consacré le nouveau sanctuaire marial dédié à « Notre-Dame des Douleurs » à Kibého, lieu de pèlerinage national et international, où, depuis 1981, la Sainte Vierge est apparue à plusieurs reprises. Tous les Evêques du Rwanda ont participé à la cérémonie, ainsi que le Nonce Apostolique, Mgr Salvatore Pennacchio, les autorités civiles et locales, de nombreux prêtres, religieux, et agents pastoraux.
D’après le récit des voyants, la Sainte Vierge est apparue en ce lieu et s’est présentée en langue locale comme « Nyina wa Jamba », « Mère du Verbe », ou « Mère de Dieu », en invitant à la conversion, à la prière, et au jeûne. En une seule circonstance, elle a montré des images épouvantables : un fleuve de sang, des personnes qui se massacraient les unes les autres, des cadavres abandonnés sans que personne ne les enterre… Cette vision terrifiante fut mise en relation, dans les années suivantes, avec le génocide qui bouleversa le Rwanda en 1994/1995, et Kibého même, fut l’un des théâtres les plus sanglants. « Le sacrifice de milliers de personnes tuées dans la vieille église et autour d’elle, s’adresse d’une voix forte à nous tous, déclara le Cardinal dans l’homélie, et nous invite à nous mettre en route sur une nouvelle voie, sur la voie de la paix, du pardon réciproque des fautes commises, et sur la voie de la réconciliation Le vrai peuple de Dieu ne peut nourrir des sentiments de haine, de division, de vengeances, de mépris, qui sont étrangers à Dieu et à son amour ».
Le Cardinal Sepe a rappelé ensuite le Commandement de l’Amour laissé par Jésus à ses disciples, et a invité les Rwandais à accueillir Dieu dans leurs cœurs : « Dans la demeure de votre cœur, il désire sanctifier votre vie, bénir vos familles, vous inspirer à poursuivre le bien commun de tous, à répandre au sein de ce peuple les valeurs évangéliques sur lesquelles on doit construire une vie sociale, humaine et religieuse digne de son non Nom ». Le Cardinal Sepe a rappelé enfin les nombreux pèlerinages qui viennent au sanctuaire, de différents Pays africains, et les conversions de ceux qui retrouvent la foi perdue : « Chaque pèlerin qui vient à Kibého doit devenir artisan de la nouvelle humanité, constructeur de nouveau peuple rwandais, toujours plus fidèle à Dieu » (S.L.)(Agence Fides, 3 juin 2003, 40 lignes, 537 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network