http://www.fides.org

Oceania

2004-05-26

OCEANIE / ILES SALOMON - « La famille et les moyens de communication de masse : un risque et une richesse » : séminaire de formation des agents pastoraux aux Iles Salomon sur le Message du Pape pour la Journée des Communications Sociales

Honiara (Agence Fides) - Ils ont échangé leurs idées en partant du Message du Pape Jean Paul II pour la Journée Mondiale des Communications Sociales du 23 mai dernier : des agents pastoraux, des prêtres, des laïcs, des familles, des religieux ont participé à un séminaire de formation organisé par le Bureau des Communications Sociales du Diocèse de Honiara, Capitale des Iles Salomon.
Il en est ressorti l’urgence que les questions liées à la vie de la famille soient plus présentes dans les moyens de communication sociale, lesquels ignorent souvent les problèmes et les exigences que connaissent les familles.
Dans son intervention, M. Robert Iroga, président de l’Association des Moyens de Communication Sociale des Iles Salomon, a souligné que bien souvent ces moyens étaient à la recherche du sensationnel au lieu de veiller à l’éducation et aux intérêts des auditeurs. Aux Iles Salomon, a-t-il déclaré, il y a par exemple de nombreuses familles qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, et pour lesquelles la survie est un problème quotidien.
Les participants sont tombés d’accord sur le fait qu’une attention spéciale devait être réservée à l’utilisation des moyens de communication et d’information au sein de la famille. Les films, la télévision, Internet peuvent transmettre une notion erronée de l’amour et du mariage, comme le déclare le Saint-Père dans le Message pour la Journée Mondiale des communications Sociales de 2004.
Pour cela, les Commissions sur la famille doivent préparer dans les Diocèses, des rencontres pour les écoles, les paroisses et les mouvements, avec l’aide d’experts, pour éduquer en tout premier lieu les familles à l’utilisation critique de ces moyens.
Les moyens de communication sont « un don de Dieu à l’humanité » ont déclaré les participants, et ils doivent travailler pour l’unité et pour le progrès de tous les peuples. On a noté aussi l’urgence d’éduquer les auditeurs, les jeunes et les enfants surtout, à une utilisation correcte de ces moyens, et d’autre part, d’inviter tout le personnel ecclésiastique à participer activement aux nouvelles possibilités créées par ces moyens pour la diffusion de la Bonne Nouvelle et du Royaume de Dieu. (P.A.)
(Agence Fides, 26 mai 2004, 32 lignes, 392 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network