http://www.fides.org

Africa

2004-05-26

AFRIQUE / MALAWI - L’opposition demande de refaire les élections du 20 mai - Protestations et incidents - Malheureusement, des nouvelles nous arrivent de menaces contre plusieurs moyens catholiques d’information

Lilongwe (Agence Fides) - Les polémiques ne s’apaisent pas à propos des fraudes supposées lors des élections présidentielles du 20 mai au Malawi, élections remportées par le candidat du parti au pouvoir, M. Bingu wa Mutharika (cf Agence Fides, 22 et 25 mai 2004). La coalition des partis d’opposition a demandé à la Cour Suprême d’annuler les élections et de refaire le vote, en affirmant qu’il y avait eu de graves irrégularités dans le vote.
Des protestations se sont transformées en affrontements avec la police. Les violences ont fait au moins 4 morts et plusieurs blessés.
Le « Malawi Electoral Support Network », un groupe de vingt organisations non gouvernementales chargé de surveiller la bonne marche des élections a demandé lui aussi à la population du Malawi de ne pas accepter les résultats du scrutin, parce que les élections avaient été marquées par de nombreuses fraudes.
Des sources de l’Eglise catholique du Malawi considèrent qu’il est probable que les accusations aient un fondement. On aurait découvert en particulier des cas de votants non enregistrés sur les listes électorales qui auraient toutefois voté. On signale aussi la présence de bureaux de vote « fantômes », des bureaux de vote non enregistrés par la Commission générale.
Des moyens catholiques d’information ont reçu des menaces pour avoir rapporté des nouvelles concernant les fraudes, et des tentatives d’intimidation, avant et pendant la campagne électorale. (L.M.)
(Agence Fides, 26 mai 2004, 24 lignes, 257 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network