http://www.fides.org

Asia

2004-05-18

ASIE / PAKISTAN - Un enseignant musulman parmi les tortionnaires et homicides d’une jeune catholique, Javed Anjum, victime de l’intolérance musulmane

Faisalabad (Agence Fides) - Poursuivre légalement les responsables de l’homicide, prier pour toutes les victimes du fanatisme et de l’intolérance : tels sont les deux engagements que l’Eglise du Pakistan a pris au lendemain de la mort de Javed Anjum, le jeune catholique torturé et tué par des fondamentalistes islamiques parce qu’il n’avait pas voulu renier sa foi chrétienne.
« Nous sommes très triste, mais nous avons une grande foi. La communauté est bouleversée, et édifiée par l’exemple de Javed » a déclaré à l’agence Fides S. Exc. Mgr Joseph Coutts, en présentant les plans de la communauté locale pour les prochains mois.
« D’un côté, a déclaré l’Evêque, nous offrirons à tous le soutien nécessaire à la famille de Javed pour l’action légale contre les responsables de l’assassinat. Un homicide a été commis, et il faut le poursuivre avec tous les instruments de la justice ordinaire, selon la loi. La police a déjà arrêté un des auteurs supposés du crime, un religieux musulman. Et la commission Justice et Paix de notre Conférence Episcopale suivra le cas de près, en fournissant tout l’appui nécessaire ». Le religieux musulmans arrêté est Ghulam Rassoo, enseignant dans la « madrasa » Jamioa Hassan Bin Murtaza, dans le village de Tarandi, près de Toba Tek Sing, où Anjum a été torturé pendant cinq jours.
La campagne de sensibilisation des consciences et de prière se poursuit déclare l’Evêque : « La communauté prie pour ses martyrs. Au Pakistan, notre Diocèse de Faisalabad a été frappé de manière spéciale ces dernières années par de graves épisodes d’intolérance et de fanatisme religieux. Nous préparons, pour le début du mois de juin, une veillée de prière pour rappeler toutes les personnes qui sont mortes à cause de leur foi. L’année dernière, c’est notre prêtre le Père Georges Ibrahim qui a été tué ».
Dans le même temps, à l’Eglise du Pakistan s’est uni un chœur de nombreuses organisations non gouvernementales dans le monde, qui dénoncent la souffrance des chrétiens dans les pays musulmans, et les épisodes d’intolérance anti-chrétienne qui se répètent à l’échelle mondiale.
Javed, âgé de 19 ans, originaire de Quetta, est mort à l’hôpital de Faisalabad le 2 mai dernier, des suites de 26 blessures qui lui ont été infligées sur tout le corps par un enseignant et par plusieurs étudiants d’une école islamique. Le 17 avril dernier, il s’était arrêté à Toba Tek Singh, à 310 km au sud d’Islamabad. Un enseignant et des étudiants de la « Jamai Hassan bin Almutaza », une école religieuse islamique des environs, l’ont enlevé. Pendant 5 jours, ils l’ont torturé jusqu’au moment où, ses conditions physiques étant devenues tellement graves, que ses propres tortionnaires l’ont conduit dans une station de police, en déclarant que le jeune avait cherché à voler. La police l’a conduit à l’hôpital, où le jeune est mort des graves blessures reçues. Les funérailles ont été célébrées le 6 mai par Mgr Joseph Coutts, Evêque de Faisalabad. (P.A.)
(Agence Fides, 18 mai 2004, 38 lignes, 514 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network