http://www.fides.org

Asia

2004-05-15

ASIE / CHINE - Les funérailles de Mgr François Xavier Guo Zhengji : des fidèles de la communauté clandestine et de la communauté officielle sont unis pour un dernier salut au témoin intrépide de la foi

Bameng (Agence Fides) - Mgr François Xavier Guo Zhengji, Evêque de Bameng (Chine continentale), en Mongolie intérieure, est mort le 3 mai suite à des complications pulmonaires. Ses funérailles ont été célébrées dans l’église de Sanshenggong, dans le comté de Dengkou, à 812 km à l’ouest de Pékin, où le Prélat résidait depuis 1985.
Les fidèles de la communauté clandestine ont assisté à la cérémonie malgré les mesures strictes de sécurité prises par la police. Cela a été un nouveau signe de « la passion pour l’humanité » qui anime l’Eglise en Chine. C’est un signe d’espérance et de collaboration entre les deux communautés. Les fidèles de la communauté clandestine ont voulu montrer leur respect pour l’Evêque et s’unir à leurs frères de la communauté officielle, en réaffirmant leur conviction que les deux communautés forment une seule famille. Les catholiques clandestins, malgré la menace d’être arrêtés, ont assisté aux funérailles au risque de leur propre sécurité. Mgr Zhongmu, le seul Evêque appartenant aux tribus mongoles, n’a pas assisté aux funérailles de son confrère défunt, pour des raisons de santé.
Le Diocèse de Bameng compte actuellement 21 prêtres, 30 religieuses et 30.000 fidèles.
Mgr François Xavier Guo Zhengji est décédé 5 jours après être sorti de l’hôpital de Yinchuan, où il était soigné depuis le début du mois de mars. Ses problèmes pulmonaires revenaient chaque année au changement de la saison, depuis 1999, année où il fut hospitalisé pour la première fois.
Plus de 10.000 catholiques, une trentaine de prêtres et 40 religieuses ont assisté aux funérailles. La Messe a été concélébrée par Mgr Jean Liu Jingshan, Evêque de Ningxia, et compagnon de classe du défunt pendant les années de séminaire, par Mgr Jean Liu Shigong, Evêque de Wumeng, son ancien élève, et par Mgr François Tong Hui, Evêque de Yan’an de province voisine du Shaanxi. Des dizaines de représentants des groupes ethniques et des autorités civiles ont assisté à la cérémonie.
Mgr François Xavier, né dans une famille catholique à Dengkou au mois d’avril 1913, entra au séminaire diocésain en 1929 et fut ordonné en 1942 pour le Diocèse de Ningxia. Il obtint le doctorat à l’Université Catholique Fu Jen de Pékin, enseigna pendant six ans au séminaire avant de devenir procureur du Diocèse.
Arrêté en 1958, il resta en prison à Tangshan, dans la province du Hébéï jusqu’en 1978, contraint aux travaux forcés dans les campagnes et dans les salines de la région. En 1979, il reprit le ministère et , en 1990, il fut nommé Evêque du Diocèse de Bameng, un territoire situé dans la partie nord ouest de la Mongolie intérieure, détaché du Diocèse de Ningxia.
Mgr Guo Zhengji parlait couramment le latin, le français et l’anglais. Il aimait écrire et exprimer ses opinions avec franchise.En 1997, pendant une visite en Europe, en Belgique, il avait décrit l’Eglise de Chine comme une Eglise en reprise rapide depuis 1990, en développement continu, une Eglise florissante, avec de nouveaux baptisés et de nombreuses vocations.
Il avait toujours eu le désir, jusqu’à ses derniers jours, de voir la réouverture de son Université, alma Mater, la Fu Jen de Pékin, et d’embrasser ses anciens compagnons d’étude ; il se souvenait de deux des ses confrères Evêques, toujours vivants, Mgr Zhao Ziping, Archevêque de Jinan dans le Shandong, et Mgr Paul Cheng Shi-guang, Evêque émérite du Diocèse de Taïnan à Taïwan.
(Agence Fides, 15 mai 2004, 46 lignes, 594 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network