http://www.fides.org

Asia

2004-05-11

ASIE / INDE - Le précieux travail d’alphabétisation et d’éducations des tribaux indiens dans l’Inde centrale, fait par les missionnaires catholiques, aide les indigènes à s’insérer dans la communauté civile et sociale indienne

Raipur (Agence Fides) - Aucune sécularisation, aucune connaissance de l’Etat, une vie dans la jungle, consacrée à la chasse et à la récolte de nourriture, des coutumes sociales anciennes qui prévoyaient le mariage entre enfants mineurs : c’était la situation des tribus indigènes de la région de Raipur, dans l’Etat de Chattisgarh, dans l’Inde centrale, avant l’arrivée des missionnaires catholiques. Depuis 10 ans environ, une Mission catholique, implantée dans la région a donné aux tribaux l’alphabétisation, a enseigné des techniques d’agriculture et d’élevage pour améliorer leurs conditions de vie, a apporté les soins médicaux aux malades, et introduit des pratiques sociales nouvelles comme le mariage à l’état adulte.
En effet, nombre de ces indigènes, découvrent la foi catholique, comme l’explique à l’agence Fides le Père Thomas Vedakedath, missionnaire à la Mission de Chilip, qui a commencé le travail d’approche il y a plusieurs années auprès des tribaux.
Des missionnaires rappellent que la pratique des mariages à un âge jeune est interdit aussi par les lois indiennes elles-mêmes et que, grâce à un travail d’éducation lent mais précieux, les missionnaires ont aidé les gens à insérer les indigènes dans la communauté civile indienne, alors que, il y a plusieurs années, ils étaient entièrement abandonnés à eux-mêmes.
Grâce à l’apport des missionnaires, et à leur œuvre d’alphabétisation et d’éducation, les tribaux, exclus par le système rigide des castes et marginalisés par la société indienne, sont devenus citoyens à tous les effets, conscients de leurs droits et de leur dignité (P.A.)
(Agence Fides, 11 mai 2004, 25 lignes, 284 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network