http://www.fides.org

Africa

2004-05-08

AFRIQUE / OUGANDA - La témoignage de foi chrétienne d’un condamné à mort ougandais

Kampala (Agence Fides) - Un témoignage de foi chrétienne et d’espérance dans la compassion de Dieu. C’est ce qui ressort de la dernière lettre d’un condamné à mort, Kalisti Sebugwawo, pendu au mois de février 1993. Des passages de la lettre sont publiés dans le live « May the State Kill ? », du Père Tarcisio Agostoni, missionnaire Combonien qui s’occupe depuis des années des prisonniers ougandais. (cf. Agence Fides, 6 mai 2004).
« J’ai acquis la confiance concrète que le Seigneur ne me laissera pas périr en enfer, mais que vraiment il me recevra dans son Royaume éternel. Je suis sur le point d'aller au ciel pour vivre éternellement avec mon Seigneur Jésus. J’espère que ceux qui croient me rencontreront là. Je serai prêt à souhaiter la bienvenue à vous tous, frères et sœurs. Ainsi, ne perdez pas l’espérance, et ne permettez pas que le mal vous trompe et fasse que nous soyons séparés ».
« Ne vous tourmentez pas et ne maudissez personne pour ma mort. Mais rendez grâce à Dieu parce qu’il nous a appelés chez lui pour vivre avec lui dans le bonheur. Glorifiez le Seigneur parce que je suis sur le point de rencontrer Jésus », écrit le détenu, qui semble presque vouloir consoler ses amis et sa famille à cause de sa mort imminente.
« J’ai encore beaucoup à écrire, mais le temps ne me le permet pas. Je suis sur le point de quitter la vie terrestre, avec l’espérance que nous nous rencontrerons au ciel. Je suis sûr que vous m’aimez tous, parce que, jusqu’à présent, j’ai reçu 70 lettres et d’autres choses », conclut Kalisti Sebugwawo. (L.M.)

(Agence Fides, 8 mai 2004, 24 lignes, 297 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network