http://www.fides.org

Oceania

2004-05-07

OCEANIE / PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINEE - Depuis 25 ans la Mission dans le Pacifique du Sud : la contribution des Salésiens à l’évangélisation et à l’instruction des indigènes de Papouasie

Port Moresby (Agence Fides) - Des milliers de jeunes formés dans les domaines intellectuels et professionnels ; des tribus et des villages indigènes au cœur de la forêt, ont connu et accueilli l’Evangile de Jésus ; un grand soutien à l’Eglise locale dans chaque activité pastorale de catéchèse et de formation : telle est la contribution précieuse de la présence des Salésiens en Papouasie-Nouvelle-Guinée qui travaillent dans cette région depuis près de 25 ans.
Le premier Salésien, comme le déclare le Bulletin ANS, est arrivé dans le pays au mois de juin 1980 ; et, au mois de juillet 1994, le Recteur Majeur et son Conseil approuvaient la constitution de la Délégation de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Pour cela, dans les différents Diocèses de Papouasie, on prépare la fête qui, au mois de juillet, rappellera le début officiel de leur Mission.
Dans le pays, 35 Salésiens et 10 de leurs étudiants, dirigent sept grands instituts éducatifs sur tout le territoire : Vanimo, Rabaul, Port Moresby. Une école technique est en cours de fondation, ainsi qu’une école agricole, une école primaire, plusieurs paroisses, et un centre de formation salésienne.
L’an passé, 800 élèves du « Don Bosco Technical Institute », dans la Province de Simbu, ont complété leur cours, marqué par un diplôme, en augmentant ainsi leurs chances professionnelles, et en devenant de bons citoyens et de bons chrétiens.
Dans le pays, les possibilités de travail sont faibles, et, en conséquence, l’émigration est en croissance : la moitié de la population, des jeunes normalement, émigre à la recherche d’une vie meilleure, et vont habituellement dans les villes.
Les Salésiens sont aussi appelés à servir l’Eglise locale, en recouvrant des charges diocésaines : en 2002, la Conférence Episcopale de Papouasie-Nouvelle-Guinée a nommé le Salésien Don Alfred Maravilla, Directeur de l’Institut de Liturgie et de Catéchèse et Secrétaire de la Commission Episcopale pour la Liturgie et la Catéchèse. Précédemment, un autre Salésien, Don Vester Casaclang, avait été nommé coordinateur national de la Pastorale des Jeunes pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Un autre Salésien, Don Francesco Panfilo, a été nommé Evêque du Diocèse de Alotau-Sideia.
En Papouasie-Nouvelle-Guinée, 66% de la populations sont chrétiens, dont 22%% de catholiques. On y parle 815 langues indigènes, et la plus répandue est le « Tok Pisin ». (P.A.)
(Agence Fides, 7 mai 2004, 33 lignes, 401 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network