http://www.fides.org

Europa

2004-05-06

EUROPE / ITALIE - « L’Eglise est une vie qui rencontre d’autres vies : présentation hier à Rome du livre de Mgr Luigi Giussani « Pourquoi l’Eglise »

Rome (Agence Fides) - Il y a eu hier mercredi 5 mai, dans la Salle de la Maternité à Rome, la présentation du livre de Mgr Luigi Giussani, intitulé « Pourquoi l’Eglise ». La soirée a été organisée par Communion et Libération avec l’éditeur « Rcs libri » à l’occasion du 50° anniversaire de la naissance du Mouvement ecclésial à Milan en 1954, et présent aujourd’hui dans 70 Pays. Devant un auditoire de plus de mille personnes, ont pris la parole le Cardinal Dario Castrillon Hoyos, Préfet de la Congrégation pour le Clergé, et le Professeur Giancarlo Cesana, membre du Conseil National de Communion et Libération. Parmi les autres personnalités, il y avait aussi le Cardinal Crescenzio Sepe (Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples), l’Archevêque Paolo Romeo (Nonce Apostolique en Italie), l’Evêque Velasio de Paolis (Secrétaire du Tribunal de la Signature Apostolique), S. Exc. Mgr Gianni Danzi (Secrétaire du Gouvernement de la Cité du Vatican), Madame Grazia Sestini (Sous-secrétaire aux politiques sociales du travail), Monsieur Uggè (Sous-secrétaire aux infrastructures et aux transports).
Le volume termine la trilogue du « PerCorso » écrit par le fondateur de Communion et Libération qui comprend « Le sens religieux » et « A l’origine de la prétention chrétienne ». Giussani y propose à la liberté et à la raison du lecteur les facteurs fondamentaux et les critères d’une vérification de la réalité de l’Eglise, phénomène historique dont l’unique signification consiste dans le fait d’être la possibilité pour l’homme d’atteindre la certitude sur le Christ aujourd’hui. Dans la lettre adressée à Don Giussani pour les cinquante ans de Communion et Libération (Osservatore Romano 21 avril 2004), le Pape a écrit : « C’est là précisément l’intuition pédagogique originale de votre Mouvement : de reproposer, de manière fascinante et en syntonie avec la culture contemporaine, l’événement chrétien, perçu comme source de nouvelles valeurs, capables d’orienter l’existence tout entière. Il est nécessaire et urgent, d’aider à rencontrer le Christ, pour qu’Il devienne la raison ultime de la vie et de l’action aussi de l’homme d’aujourd’hui ». « C’est le contraire exactement de tout ce que, il y a trois siècles, avait affirmé Jean-Jacques Rousseau », a expliqué Giancarlo Cesana, « là où le philosophe disait : il y a trop d’hommes entre moi et Dieu ».
La présentation de « pourquoi l’Eglise » (Perché la Chiesa) a permis de connaître un peu plus la pensée et l’expérience dont est née Communion et Libération dont Giussani, en écrivant au Pape pour l’anniversaire de la naissance de Communion et Libération, a dit : « Je considère que le génie du mouvement que j’ai vu naître est d’avoir ressenti l’urgence de proclamer la nécessité de retourner aux aspects élémentaires du christianisme, ce qui veut dire la passion du fait chrétien comme tel dans ses éléments originaux, et cela suffit… Pour cela, nous ne nous sentons pas porteurs d’une spiritualité particulière, et nous ne ressentons pas le besoin de l’identifier. Ce qui domine en nous est la gratitude pour la découverte que l’Eglise est vie qui rencontre notre vie : ce n’est pas un discours sur elle ».
Demain, l’agence Fides publiera un entretien avec le Cardinal Castrillon Hoyos sur le livre de Mgr Giussani. (P.L.R.)
(Agence Fides, 6 mai 2004, 42 lignes, 560 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network