http://www.fides.org

Africa

2004-04-15

AFRIQUE / AFRIQUE DU SUD - D’après les projections, le Congrès National Africain serait en tête des élections du 14 avril ; on signale quelques difficultés survenues dans l’organisation

Johannesburg (Agence Fides) - Les élections législatives et régionales du 14 avril en Afrique du Sud se sont déroulées dans un climat tranquille. « Les Sud-africains ont désormais assimilé l’esprit démocratique, et c’est là un fait positif », déclare à l’agence Fides le Père Mario, de la « Scalabrini Development Agency » de la Ville du Cap. « Malheureusement, il y a eu quelques problèmes dans l’organisation, qui ont empêché la clôture des bureaux de vote à l’heure prévue. Dans plusieurs régions rurales, il y a eu des interruptions d’électricité qui ont empêché le vote, et dans d’autres régions, on a noté d’autres petits problèmes ».
Les résultats des élections seront rendus publics le lundi 19 avril ; mais les premières projections indiquent en tête le Congrès National Africain (ANC) avec 60% des voix, une forte baisse du Nouveau Parti National (le parti fondé par les dirigeants de l’apartheid), et de « l’Inkatha Freedom Party », le parti des Zoulous, qui auraient perdu tous deux environ la moitié des votes par rapports aux précédentes élections. On note une bonne affirmation de l’Alliance Démocratique et du nouveau parti, les Indépendants Démocrates, dirigé par Patricia de Lille. (L.M.)
(Agence Fides, 15 avril 2004, 18 lignes, 224 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network