http://www.fides.org

Asia

2004-04-15

ASIE / IRAK - « Il est temps que le monde arabe condamne les actes de terrorisme, comme le cruel assassinat de l’Italien enlevé » déclare le Père Nizar Semaan

Bagdad (Agence Fides) - « Je suis profondément attristé par la mort de Fabrizio Quattrocchi », déclare à l’agence Fides, le Père Nizar Semaan, prêtre irakien à Mosul, exprimant ses condoléances pour l’exécution de l’otage italien en Irak. « Je crains malheureusement que les Italiens aient été enlevés par un groupe lié à al Quaeda ; les modalités de l’assassinat font penser précisément à cette organisation. S’ils étaient aux mains des sunnites irakiens, il y aurait peut-être quelque espérance en plus ; s’ils avaient été enlevés par les chiites, je pense que cette affaire aurait eu un autre déroulement, parce que, dans cette phase, ils semblent plutôt s’orienter à traiter avec le gouvernement provisoire irakien, et ils cherchent à calmer les esprits après les affrontements provoqués par Moqtada al Sadr ».
Cette exécution barbare n’aurait certainement pas eu lieu si les Pays arabes prenaient une position claire et résolue contre le terrorisme. Je n’ai pas encore entendu la Ligue Arabe et la Ligue Islamique condamner avec fermeté le terrorisme. On fait toujours des distinctions, mais on ne condamne jamais de manière limpide des actes violents et insensés, comme l’exécution d’un otage sans défense, ou de personnes qui attendent à un arrêt d’autobus ».
« D’après ce que rapporte la presse locale, de nombreux Iraniens d’origine irakienne ont demandé notre citoyenneté, et ainsi mon pays semble être toujours plus exposé à l’influence étrangère. Qui plus est, de cette manière, on altère en faveur des chiites qui sont déjà la majorité, l’équilibre démographique de la population irakienne. Les Iraniens achètent des terrains, des maisons, des hôtels, en particulier dans le sud de l’Irak. » (L.M.)
(Agence Fides, 15 avril 2004, 24 lignes, 303 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network