http://www.fides.org

Vaticano

2004-04-05

VATICAN - Le Pape Jean Paul II ouvre les cérémonies de la Semaine Sainte : « Chers jeunes, n’ayez pas peur de proclamer en toutes circonstances l’Evangile de la Croix. N’ayez pas peur d’aller à contre-courant

Rome (Agence Fides) - « Dans le climat de joie, voilé par la tristesse, qui caractérise le Dimanche des Rameaux, nous célébrons la 19° Journée Mondiale de la Jeunesse. Cette année, elle a pour thème <>, la demande qu’adressèrent aux Apôtres<> venus à Jérusalem pour la fête de Pâques. Face à la multitude venue pour l’écouter, Jésus déclara : <>. Voilà donc sa réponse : tous ceux qui cherchent le Fils de l’homme, le verront, lors de la fête de Pâques, comme vrai Agneau immolé pour le salut du monde ». C’est là un passage de l’homélie prononcée par le Saint-Père le Dimanche des Rameaux, lors de la Messe célébrée Place Saint-Pierre. Le Pape a tout d’abord béni les rameaux d’olivier et les palmes, puis a célébré la Messe, en présence de nombreux jeunes venus à l’occasion de la XIX° Journée Mondiale de la Jeunesse, jeunes de Rome et d’autres Diocèses du monde.
« Sur la Croix, Jésus meurt pour chacun et chacune d’entre vous. La Croix est donc le signe le plus grand et le plus éloquent de son amour miséricordieux, le signe unique du salut pour chaque génération et pour l’humanité tout entière » a déclaré le Saint-Père dans l’homélie, rappelant que, il y a vingt ans, au terme de l’Année Sainte de la Rédemption, il avait remis aux jeunes la grande Croix de ce jubilé, en les invitant à être des fidèles disciples du Christ. « Depuis lors, la Croix continue à traverser de nombreux Pays, en préparation aux journées Mondiales de la Jeunesse. Pendant ses pèlerinages, elle a parcouru les continents : comme une lampe qui passe de main en main, elle a été transportée de Pays à Pays ; elle est devenue le signe lumineux de la confiance qui anime les jeunes générations du troisième millénaire ». Puis le Pape a renouvelé aux jeunes la remise de la Croix, comme il y a vingt ans : « Certainement, le message que communique la Croix n’est pas facile à comprendre à notre époque, où le bien-être matériel et les commodités sont proposées et recherchées comme des valeurs prioritaires. Mais vous, chers jeunes, n’ayez pas peur de proclamer en toutes circonstances l’Evangile de la Croix. N’ayez pas peur d’aller à contre-courant ! ».
Après la célébration de la Messe, le Pape a récité l’Angélus, en lien aussi avec ceux qui étaient reliés avec lui depuis Berlin. A Berlin, en effet, se déroulait une cérémonie et une rencontre de jeunes pour accueillir la Croix des Journées Mondiales de la Jeunesse, qui, arrivée de Sarajévo, a commencé son pèlerinage en Allemagne. Le Pape s’est adressé en particulier aux jeunes allemands en ces termes : « Je vous salue avec une grande joie, jeunes allemands, qui vous serrez autour de la Croix avec vos animateurs et vos assistants, de cette Croix qui a parcouru de nombreux Pays d’Europe. La Croix partira à présent pour faire le tour de votre Pays et pour arriver enfin à Cologne où, au mois d’août 2005, se célébreront les 20° Journées Mondiales de la Jeunesse. J’encourage l’Eglise tout entière à se mobiliser pour ce grand rendez-vous ». Enfin, le Pape Jean Paul II a salué les participants au VIII° Forum International des Jeunes, et les jeunes romains et d’autres parties du monde venus à Rome pour la Semaine Sainte. (S.L.)
(Agence Fides, 5 avril 2004, 45 lignes, 623 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network