http://www.fides.org

America

2004-03-17

AMERIQUE / ETATS-UNIS - Une communauté unie et forte spirituellement : les chrétiens irakiens aux Etats-Unis

Rome (Agence Fides) - « C’est une joie de voir une communauté aussi unie et aussi forte spirituellement » déclare à l’agence Fides le Père Nizar Semaan, prêtre du Diocèse de Ninive, de retour d’une visite à la communauté chrétienne irakienne aux Etats-Unis. « Il n’y a pas de statistiques officielles sur le nombre de membres de la communauté. Un calcul prudent parle de 250.000 personnes, entre anciens et nouveaux immigrés. Du point de vue religieux, il y a des assyriens, des chaldéens et des siro-antiochiens. Les villes des Etats-Unis où il y a une forte présence de chrétiens irakiens sont Détroit, Chicago, et San Francisco ».
Les premiers immigrés remontent aux années 1970, et sont pleinement intégrés dans la vie sociale et économique américaine. Il y a désormais une deuxième génération, constituée par les enfants des premiers émigrants. Ces enfants sont nés et ont grandi au Etats-Unis et ne sont jamais allés en Irak. Ils ont toutefois grandi en respectant les valeurs et les traditions de leurs familles. Beaucoup d’entre eux parlent l’araméen, la langue de la plus grande partie des chrétiens irakiens, dont on se sert pour la liturgie, parce que, en famille, on parle la langue des parents ».
« La première génération a posé les bases pour les nouveaux immigrés, qui ont commencé à arriver dans les années 1990. Grâce au fait que la communauté compte plusieurs personnes riches et ayant un fort esprit de communion chrétienne, tous les nouveaux arrivés ont trouvé aussitôt du travail, déclare le Père Semaan. Parmi eux, il y a des diplômés qui, dans l’attente de reconnaissance de leurs études de la part des autorités des Etats-Unis, ont accepté des travaux plus humbles pour un an ou deux. A présent, nombre d’entre eux sont devenus médecins, ingénieurs et sont appréciés de tous ».
Au plan spirituel, j’ai vu avec joie, des familles entières se réunir tous les soirs pour réciter le Chapelet, et j’ai constaté une bonne fréquentation de la Messe du dimanche. La Messe est célébrée en araméen, en anglais et en arabe, pour les chrétiens provenant de Bagdad et de Mosul qui ne connaissent pas l’araméen ».
« Les chrétiens irakiens qui vivent aux Etats-Unis conservent un fort lien spirituel avec leur terre d’origine, qui se traduit par des gestes concrets de solidarité, et notamment durant les 11 années d’embargo international vis-à-vis du régime de Saddam Hussein. Grâce à l’aide des irakiens d’Amérique, des familles entières en Irak ont pu survivre tout au long de ce temps. A présent, des Irakiens américains contribuent à la reconstruction de leur pays d’origine. Certains d’entre eux veulent y retourner pour fonder une nouvelle activité, et offrir des postes de travail aux chômeurs irakiens ». (L.M.)
(Agence Fides, 17 mars 2004, 35 lignes, 467 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network