http://www.fides.org

Europa

2004-03-17

EUROPE / BELGIQUE - Que la famille devienne une priorité pour l’Union Européenne : document de la COMECE

Bruxelles (Agence Fides) - Le Secrétaire de la Commission des Conférences Episcopales de la Communauté Européennes (COMECE) a présenté une série de propositions détaillées pour réaliser « une stratégie pour les familles » dans la politique de l’Union européenne, afin de faire de l’Europe, jusqu’en 2010, la région du monde entier la plus favorable à la famille ». Les propositions sont publiées dans un document en français, intitulé : « Une stratégie familiale pour l’Union Européenne ».
En plus des stratégies fixées à Lisbonne sur la croissance économique et sur les réformes sociales, le Secrétariat de la COMECE invite les responsables de la politique européenne à développer « une stratégie familiale ». Le but serait de pouvoir aider les citoyens européens dans le domaine de leur vie qui est le plus important.
La politique de la famille devrait rester de la compétence de chaque Etat, mais la législation de l’Union européenne exerce son influence directe ou indirecte sur la vie des familles : dans le domaine de la sécurité sociale, des horaires de travail, de la parité des droits entre hommes et femmes, de la politique des moyens de communication de masse, de l’éducation, de la santé, et de l’aide au développement.
Le document de la COMECE contient des propositions précises pour obtenir six buts prioritaires :
1. intégration des personnes âgées dans la société, en soutenant surtout leurs familles
2. promotion de règles et de politiques plus justes en faveur des enfants
3. promotion des règles et de politiques plus justes en faveur du mariage, de la paternité et de la maternité
4. promotion du rapport entre les générations
5. amélioration du soutien aux familles en difficulté
6. promotion des associations de familles, qui représentent les familles dans la vie publique.

« Une bonne promotion de la famille peut contribuer à rendre plus heureux les citoyens, à renforcer les liens sociaux, à avoir des effets positifs sur la santé, et inverser la tendance négative des naissances dans les pays de la Communauté Européenne » déclare le document. (M.S.)
(Agence Fides, 17 mars 2004, 34 lignes, 363 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network