http://www.fides.org

Vaticano

2004-03-17

VATICAN - Discours du Pape à l’audience générale : « Le visage du Christ, Roi Messianique, est irradiation du Père. Il est le Fils au sens plein, et est ainsi la présence parfaite de Dieu au milieu de l’humanité

Rome (Agence Fides) - Pendant l’audience générale de ce mercredi 17 mars, Place Saint-Pierre, le Saint-Père a rencontré les pèlerins et les fidèles venus d’Italie et de toutes les parties du monde. Dans son discours, reprenant le cycle de catéchèse sur la liturgie des Vêpres, il a commenté le psaume 20 (2-8.14) (« Remerciement pour la victoire du Roi Messie), des Vêpres du mardi de la semaine.
« Le texte qui est objet de notre médiation appartient au genre des psaumes royaux. Au centre, donc, il y a l’œuvre en faveur du Souverain hébreu représenté peut-être le jour de son intronisation… Il est facile de comprendre que, à ce chant, comme cela s’était passé pour d’autres psaumes royaux du Psautier, on accorda une nouvelle interprétation quand disparut la monarchie en Israël. Il devient déjà dans le judaïsme un hymne en l’honneur du Roi Messie : on aplanissait ainsi la voie à l’interprétation christologique, qui est de fait adoptée par la liturgie ».
Le texte décrit « une atmosphère de joie dans laquelle résonnent les cantiques », on décrit les dons de Dieu au Souverain. « Dans l’ancien Proche-Orient, on considérait que le Roi, devait être entouré d’une auréole lumineuse, qui attestait sa participation à l’essence même de la divinité ». La bénédiction, thème important dans cet hymne bref, « est signe de la présence divine qui opère chez le roi, qui devient ainsi un reflet de la lumière de Dieu au milieu de l’humanité. La bénédiction, dans la tradition biblique, comprend aussi le don de la vie qui est répandue précisément sur le consacré ».
« En récitant ce psaume, a déclaré le Saint-Père, nous voyons se profiler derrière le portrait du roi juif le visage du Christ, Roi Messianique. Il est <> du Père. Il est le Fils au sens plein, et est, ainsi, la présence parfaite de Dieu au milieu de l’humanité. Il est Lumière et Vie, comme le proclame saint Jean dans le prologue de son Evangile ». (S.L.)

(Agence Fides, 17 mars 2004, 29 lignes, 385 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network