http://www.fides.org

America

2004-03-16

AMERIQUE / HAITI - Dialogue, tolérance, vérité, justice, pardon et réconciliation sont les valeurs nécessaires pour reconstruire le Pays : Message des Evêques de Haïti

Port-au-Prince (Agence Fides) - Les Evêques de Haïti, préoccupés par la situation de pauvreté et par l’insécurité qui, malgré le déploiement de forces étrangères, voit la violence, les vengeances et la haine, ont publié un Message intitulé « A tous nos frères et sœurs à Haïti ou a l’étranger, et à toutes les personnes de bonne volonté ».
Le Message est un vibrant appel à ne pas se laisser décourager, à ne pas tomber dans le désespoir, mais au contraire à réagir pour construire un avenir meilleur. Ils demandent avec insistance « le rétablissement de l’ordre, la sécurité dans les rues et dans les maisons, la réduction des prix des produits de première nécessité, le transport sans risques des aides humanitaires, la réouverture des écoles et des universités, la recherche de l’unité malgré les divergences, la conjonction des efforts pour arriver à la réconciliation et à la pacification de la Nation, avec l’objectif de faire aller Haïti sur la voie de la paix et de la prospérité ».
Les Evêques déclarent toutefois que la construction du pays auquel tous songent, exige que chacun apporte son grain de sable et s’engage avant tout à abandonner les armes, à éviter tout ce qui pourrait inciter à la haine, à la violence, à la vengeance. « Pour reconstruire notre Pays, nous devons retourner aux valeurs du dialogue et de la tolérance, de la vérité et de la justice, du pardon et de la réconciliation, mais aussi au respect de nos institutions »
Les institutions doivent se mettre au service de la population et non pas au service d’un individu ou d’un groupe. Ceux qui sont choisis par le peuple doivent respecter la Constitution et les lois de la République ; ceux qui administrent les affaires publiques doivent faire preuve de leur honnêteté et de leur droiture professionnelle. Tous « nous devons assumer nos responsabilités dans la vérité » rappellent les Evêques.
Le Message se termine par un appel à s’acheminer vers l’avenir avec décision, en évitant de répéter les erreurs du passé : « Le temps du Carême, temps de la réflexion, de la révision de vie, de la prière, de la conversion, nous invite tous à un vrai renouveau : aujourd’hui, ne fermons pas nos cœurs, mais écoutons la voix du Seigneur » (R.Z.)
(Agence Fides, 16 mars 2004, 32 lignes, 417 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network