http://www.fides.org

Asia

2004-03-12

ASIE / PAKISTAN - Musulmans et chrétiens doivent être unis pour faire des œuvres de solidarité : plus de 430 participants à la Rencontre de la Commission pour le Dialogue Inter-religieux au Pakistan

Kasur (Agence Fides) - Travailler ensemble à des projets de solidarité est une manière pour unir fortement les musulmans et les chrétiens : c’est ce qu’a déclaré une Assemblée inter-religieuse de plus de 430 participants, dirigeants chrétiens et musulmans, réunis à Kasur pour une Rencontre organisée le 6 mars par la Commission pour le Dialogue Inter-religieux de la Conférence Episcopale du Pakistan.
L’Assemblée a apprécié les efforts du gouvernement du Pakistan pour aider à l’union des différentes communautés, à l’intégration des minorités, et à l’élimination des discriminations, en condamnant toute forme de terrorisme et de violence opérée au nom de la religion.
Comme l’a souligné le Père Nadeem, Secrétaire de la Commission, musulmans et chrétiens sont appelés à travailler ensemble en faveur des pauvres et des marginaux, pour contribuer au bien-être de la population, sans différences d’ethnie, de race, de langue ou de religion.
Les musulmans ont été d’accord sur ce point de vue, en déclarant qu’ils voulaient travailler pour la paix et pour l’harmonie dans le pays, où « depuis la création du Pakistan, après la guerre, il n’y a jamais eu de grands problèmes de cohabitation entre chrétiens et musulmans. Nous avons toujours vécu en paix, et nous continuerons à le faire ».
A la rencontre était présent également Abdul Khabeer Azad, responsable de la mosquée Badshahi à Lahore : « Mahomet et Jésus ont enseigné la paix », a-t-il déclaré, en assurant la solidarité de la communauté islamique envers les minorités religieuses dans le pays.
L’Assemblée a rappelé l’engagement à promouvoir des œuvres sociales communes et à travailler pour la réconciliation y compris dans la région éprouvée du Cachemire qui, après un demi siècle de guerre s’approche de la paix. (P.A.)
(Agence Fides, 12 mars 2004, 26 lignes, 314 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network