http://www.fides.org

Asia

2004-03-11

ASIE / INDE - « Les chrétiens sont peu nombreux mais déterminants pour le vote en Inde. Dans l’espérance que ne gagnent pas les fondamentalistes hindous : entretien du Directeur des Oeuvres Pontificales en Inde avec l’Agence Fides

Bangalore (Agence Fides) - « Dans les prochaines élections, même si elle est une minorité en Inde, la communauté chrétienne peut jouer un rôle vital dans plusieurs régions du Pays. En certains endroits, les catholiques pourront même être déterminants dans le résultat final des élections. Pour cela, l’Eglise doit rester unie pour défendre avec force ses principes ». C’est ce qu’a déclaré à l’agence Fides Mgr Ignace Siluvai, du Diocèse de Bangalore, Directeur des Œuvres Pontificales en Inde, commentant la situation de la communauté chrétienne dans le pays, à la veille des élections générales qui se tiendront au mois d’avril prochain.
Mgr Siluvai a souligné à l’Agence Fides le danger des extrémistes hindous : « A cause de la menace des fondamentalistes hindous qui appuient le ‘Baratiya Janata Party’ (BJP), parti de majorité actuellement au pouvoir, les électeurs chrétiens doivent prendre des contre-mesures adéquates. Il faut dire que dans de nombreuses parties de l’Inde, les électeurs catholiques n’ont pas une conscience politique assez formée. C’est pourquoi les Evêques, dans les différents Etats indiens, ont donné ou donneront des indications et des critères, destinés aux électeurs, pour montrer quelle est l’attitude de l’Eglise dans le domaine social et politique ».
Des problèmes naîtront si, après les élections, les groupes fondamentalistes hindous obtiennent une vaste majorité : dans ce cas, ils pourraient décider d’apporter des modifications à la Constitution de l’Inde, qui actuellement précise que l’Inde est un Etat laïc et séculier ; dans ce cas, l’Eglise catholique pourrait en souffrir ultérieurement. Dans plusieurs régions du Pays, les chrétiens subissent des attaques et sont terrorisés par les extrémistes hindous. Mais la menace des fondamentalistes ne nous empêche pas d’aller de l’avant et d’annoncer la Bonne Nouvelle. Plus elle connaît de persécutions, plus la communauté chrétienne s’accroît.
Les Œuvres Pontificales Missionnaires, conclut Mgr Siluvai, travaillent en contact étroit avec les Evêques de l’Inde, en cherchant à sensibiliser les gens sur les questions de la Mission à tous les niveaux, en travaillant beaucoup avec les enfants : « Lors de notre dernière rencontre au mois de février, plus de 8.500 enfants indiens sont venus, enthousiastes d’être d’authentiques enfants missionnaires ». (P.A.)
(Agence Fides, 11 mars 2004, 32 lignes, 395 mots)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network